6 conseils pour renforcer la mémoire de travail de votre enfant

La mémoire de travail est utile pour prendre des notes, comprendre des textes, résoudre des problèmes, calculer mentalement, écrire et même se concentrer.

À quoi sert la mémoire de travail?

La mémoire de travail est utile pour prendre des notes, comprendre des textes, résoudre des problèmes, calculer mentalement, écrire et même se concentrer.

Qu'est-ce que la mémoire de travail?

La mémoire de travail correspond à la capacité de retenir momentanément l’information et de la traiter dans le but d’accomplir une tâche en cours. On pourrait dire que la mémoire de travail correspondrait à la mémoire à court terme. Pour bien comprendre ce qu’est la mémoire à court terme ou la mémoire de travail, il faut comprendre la distinction entre mémoire à court terme et mémoire à long terme.

La mémoire à long terme nous permet de stocker des connaissances, des informations, des souvenirs. La mémoire de travail permet à une personne de disposer d’un espace mental afin de maintenir ces informations pendant une période de plusieurs secondes. Elle est utilisée constamment dans la vie quotidienne.

La mémoire de travail à l’école

La mémoire de travail est largement utilisée dans l’ensemble des tâches scolaires, notamment lorsqu’il est nécessaire de prendre des notes pendant que l’enseignant explique.

La mémoire de travail est également essentielle pour comprendre des textes. En effet, certains enfants ont tendance à oublier la phrase qu’ils viennent juste de lire aussitôt qu’ils poursuivent leur lecture.

En mathématiques, la mémoire de travail est aussi très utile, que ce soit pour le calcul mental ou la résolution de problèmes.

En écriture, la mémoire de travail permet à l’enfant de conserver ses idées en tête.

Au-delà des matières scolaires, une mémoire de travail efficace favoriserait aussi une meilleure concentration en classe.

Une capacité limitée

Il faut savoir que la mémoire de travail est relativement fragile puisque sa capacité est limitée. En moyenne, il est possible de retenir environ 7 éléments.   Elle est donc facilement surchargée. L’unité de mesure est vraiment fondamentale. Par exemple, si vous avez une série de lettres isolées à retenir (ex : A, F, G, X, I, P), vous en retiendrez beaucoup moins que si les lettres sont regroupées pour former des mots (ex. : LAPIN, PIRATE, CHAPEAU, etc.).

Importance de l’autorépétition

Lorsque vous tentez de retenir une liste d’éléments, la stratégie souvent utilisée est l’autorépétition. Cette stratégie consiste à se répéter intérieurement la liste d’éléments à retenir.  En absence d’autorépétition, l’information disparait rapidement.

Les recherches indiquent que les enfants de 7 ans et moins utilisent peu l’autorépétition pour retenir l’information à court terme. Or, des recherches récentes démontrent que l’amélioration découlant de la stimulation de la mémoire de travail peut réduire les effets négatifs du trouble déficitaire de l’attention sur les apprentissages.

Conseils pour renforcer la mémoire de travail de votre enfant

Préparez la mémoire! Il est toujours plus facile de retrouver l’information lorsqu’elle est classée dans le bon « fichier ». Lorsque vous souhaitez que votre enfant retienne une information, annoncez-lui dans quelle catégorie se situe cette information (ex. : Je vais te nommer les éléments que tu dois mettre dans ton sac d’école…).

Enseignez-lui à se répéter les informations.  Comme mentionné précédemment, pour retenir les informations actives dans la mémoire de travail, nous devons les répéter. Certains enfants n’ont pas tendance à utiliser cette stratégie et il est donc important de leur enseigner de façon explicite. (Ex. : Pour me rappeler des éléments que je veux acheter à l’épicerie, je vais me les répéter : pain, lait, jus d’orange/pain, lait, jus d’orange…)

Enseignez-lui à faire des regroupements. Des études sur le fonctionnement de la mémoire ont démontré que la mémoire de travail peut retenir jusqu’à environ 7 éléments.  Regrouper les informations en différentes catégories peut permettre d’en retenir un plus grand nombre. Par exemple, si vous avez une liste d’aliments à retenir avant d’aller à l’épicerie, vous pourriez lui modéliser cette stratégie : « J’ai 9 éléments à retenir pour aller à l’épicerie. Pour ne pas les oublier, je vais les regrouper en catégorie. Je vais me rappeler que je dois acheter 3 légumes, 4 fruits et 2 produits céréaliers. »

Enseignez-lui à faire des associations. La recherche démontre que les enfants et les adultes retiennent beaucoup mieux les nouvelles informations, lorsqu’elles sont associées à des éléments connus. Lorsque votre enfant a des éléments à mémoriser, essayez de créer des associations avec lui, que ce soit sous forme d’histoires cocasses ou d’images mentales.

Privilégiez les images! Le cerveau retient mieux les informations lorsqu’elles sont perçues par plusieurs sens. Lorsque cela est possible, vous pouvez visionner un vidéo sur YouTube avec votre enfant concernant la matière scolaire qu’il a à retenir.

Utilisez des trucs mnémotechniques.  Il est toujours plus agréable d’apprendre dans un contexte ludique.  Si votre enfant a une liste d’éléments à apprendre, vous pourriez inventer une chanson ou un poème. Vous pourriez aussi créer un acronyme.

Références

  • Béliveau, M.-C. (2014) Au retour de l’école…La place des parents dans l’apprentissage scolaire. Montréal : Éditions Ste-Justine, 3e édition
  • Branstetter, R. (2013). The every thing parent guide to children with executive functioning disorders. Massachussets: AdamMedia
  • Célérier, P. et Mazeau, M. (2010). Jeux au carrefour du langage et des fonctions exécutives. Editions Cit’Inspir
  • Degiorgio, C., Fery, P., Polus, B. et Watelet, A. (?) Comprendre les fonctions exécutives. Centre de réadaptation fonctionnelle Neurologique.
  • Gagné, P.-.P., Leblanc, N et Rousseau, A. (2009). Apprendre…une question de stratégies : Développer les habiletées liées aux fonctions exécutives, Montréal : Chenelière Éducation

À retenir

  • La mémoire de travail permet de retenir temporairement l'information pour accomplir une tâche. Elle est aussi appelée "mémoire à court terme".
  • La mémoire de travail est utilisée dans toutes les tâches scolaires et est essentielle en compréhension de textes et résolution de problèmes.
  • L'autorépétion peut être très utile pour retenir un ensemble d'éléments et l'amélioration de la mémoire de travail permet d'atténuer certains symptômes du TDA/H.
  • Il est possible de renforcer la mémoire de travail en appliquant des trucs simples et éprouvés.

Commentaires