7 activités pour aller dehors avec son enfant

Le déficit nature est un terme utilisé pour décrire le manque de relations significatives avec l’environnement naturel. L'activité physique et l’exposition à la nature ont des effets bénéfiques sur la santé physique et mentale.

L'importance de la nature

Le déficit nature ou trouble déficitaire de la nature n’est pas une maladie. C’est un terme utilisé pour décrire le manque de relations significatives avec l’environnement naturel. Richard Louv, auteur du livre Last Child in the Woods, fut l’un des premiers à parler du concept de «déficit nature». L’auteur relate dans son livre que les enfants vivent de moins en moins d’expériences en nature. Pourtant, des études rapportent que l’activité physique et l’exposition à la nature ont des effets bénéfiques sur la santé physique et mentale.

En effet, François Cardinal, auteur de Perdus dans la nature, affirme que l’homme est biophile, c’est-à-dire qu’il aime ce qui est vivant. La nature serait sécurisante et apaisante pour l’homme. Elle est vitale pour son développement émotif et suscite une meilleure concentration et ce besoin serait encore plus présent chez les enfants.

Renverser le déficit nature

Pour renverser les effets du déficit nature, il est recommandé d’augmenter le contact avec la nature. Selon David Suzuki, les études scientifiques le confirment : se mettre au vert fait du bien au moral et à la santé.

  • 2 minutes dehors = moins de tensions musculaires
  • 2 heures par jour dans la nature = + 20 % de mémoire et de concentration
  • 2 jours consécutifs au plein air = + 50 % globules blancs anticancéreux

Le rôle des parents pour renforcer le déficit nature

Évidemment, les parents jouent un rôle prépondérant dans l’incitation de leurs enfants à apprécier la nature et l’environnement. Voici quelques suggestions pour renverser le déficit nature :

  • Soyez de bons modèles! Il est clair que le fait d’aimer la nature motive les parents à amener leurs enfants dehors. Partagez votre curiosité par rapport à la nature et faites des actions qui démontrent que vous prenez soin de la nature (ex. : ramasser les déchets, recyclage, compostage).
  • Jardinez. Le jardinage permet à l’enfant d’avoir un contact avec la terre. Il offre un cadre idéal et complet pour développer plusieurs habiletés, telles que la patience, l’attention, la discipline, le sens de l’observation ainsi que l’amour et le respect de la nature.
  • Faites une marche après le repas. Après le souper, faites une marche avec vos enfants dans le quartier. Profitez-en pour observer les oiseaux, les fleurs et pour passer du temps de qualité tout en faisant de l’exercice.
  • Planifiez une sortie surprise en plein air. Que ce soit une fois par mois ou tous les dimanches, planifier une sortie surprise en plein air avec vos enfants. Vous pourriez faire une randonnée, essayer un nouveau parc ou aller à la plage. Les sorties surprises augmentent la motivation et l’excitation des enfants!
  • Limitez la télévision et les jeux vidéos. Selon les Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire pour la petite enfance, les enfants de 2 à 4 ans ne devraient pas dépasser 1 heure d’activité passive par jour et les 5 ans et plus, pas plus de 2 heures. Tentez de trouver un équilibre entre les jeux actifs et exploratoires à l’extérieur et les moments passifs orientés vers les écrans à l’intérieur.
  • Faites du camping. Le camping est beaucoup moins dispendieux que les séjours à l’hôtel et les enfants ont l’occasion d’avoir un contact étroit avec la nature. Habituez les tout-petits par de petits séjours en prévision de futures vacances plus longues.
  • Invitez votre enfant à essayer les 50 choses à faire avant d’avoir 11 ans et ½. L’organisme britannique National Trust a dressé une liste de 50 activités extérieures dans le but d’inciter les enfants à renouer avec la nature. Imprimez cette liste et votre enfant pourra cocher au fur et à mesure. Il aura une idée de ce qui lui reste à accomplir!

À retenir

  • Le déficit nature est un terme utilisé pour décrire le manque de relations significatives avec l’environnement naturel.
  • Pour renverser les effets du déficit nature, il est recommandé d’augmenter le contact avec la nature.
  • Les parents jouent un rôle majeur pour inciter leurs enfants à apprécier la nature et l’environnement (jardiner, faire une promenade, sorties en plein air, camping, etc.).

Commentaires