Élections provinciales: que dire aux enfants?

8 à 17 ans
Retour

À l’approche des élections provinciales du 3 octobre prochain, prenons quelques minutes pour expliquer quelques concepts électoraux à nos enfants.

Ces trois dernières années, nos enfants ont vu le premier ministre québécois François Legault s’adresser à la population plusieurs fois par semaine. Nos jeunes ont donc été exposés à la politique québécoise plus souvent qu’à l’habitude.

Depuis quelques semaines, ils ont vu apparaître des pancartes affichant des visages bien souvent inconnus pour eux un peu partout dans la province.

Afin d’aider les parents à expliquer simplement les élections, Aidersonenfant.com s’est entretenu avec la journaliste Ève Tessier-Bouchard, directrice des contenus jeunesse et spécialisés, Coops de l’information (Le Droit, Le Nouvelliste, Le Quotidien, Le Soleil, La Tribune, La Voix de l’Est).

Qu’est-ce que la démocratie?

La démocratie c’est le pouvoir et la voix du peuple. On vit dans une démocratie, dans un endroit où on peut participer en votant notamment ou en participant à des référendums quand on nous demande notre avis. On peut participer comme citoyen à choisir qui va gouverner notre province ou notre pays et cette personne-là, on peut la choisir en fonction de nos valeurs. On peut dire qu’on n’aime pas les valeurs de cette personne et que l’on ne votera pas pour elle, on peut choisir comme ça.

C’est comme si on arrivait dans la classe et qu’on disait voici madame Gisèle, madame Catherine et monsieur Bernard et voici ce qu’ils proposent pour l’année, votez pour votre professeur. Et là on annoncerait le résultat du vote en disant que c’est madame Catherine qui sera votre professeure pour l’année avec les projets qu’elle vous a suggérés. Ça veut dire que j’ai le choix et si je ne prends pas cette occasion-là de faire entendre ma préférence en ne votant pas, je donne la chance à d’autres de décider pour moi.

On peut l’opposer à une dictature ou à un régime autoritaire où on nous impose quelqu’un. Je ne dis pas que le fait de ne pas choisir son professeur indique une dictature, c’est juste un exemple simple que les jeunes vont comprendre.

Pour aller plus loin
Au Québec, le gouvernement élu est en place normalement pour une période de quatre ans. Après ce temps, des élections se tiennent à date fixe, soit le premier lundi d’octobre.

Sauf que…: Lorsqu'un premier ministre est à la tête d'un gouvernement minoritaire, c'est-à-dire qu'il n'a pas obtenu plus de la moitié des sièges, il peut déclencher des élections quand bon lui semble dans le but d'obtenir une majorité et avoir le plein pouvoir au Parlement (fédéral) ou à l'Assemblée nationale (provincial).

Pour plus d’information sur la démocratie expliquée aux enfants: Élections Québec

Pourquoi expliquer les élections aux enfants?

On a demandé aux enfants durant la pandémie d’agir en citoyens. On n’a pas fait la différence entre les enfants et le reste de la population. On leur a demandé de se laver les mains et de faire toutes sortes d’efforts et ils sont des citoyens. On considère donc que c’est important d’éduquer les jeunes à ce qu’ils vont faire pas dans 20 ans, mais dans 8 ou 10 ans.

Qui sont les personnes sur les pancartes?

La première chose à faire c’est de s’informer soi-même d’être capable de dire qui est cette personne au-delà du visage et de son parti. C’est à chaque parent de s’informer. Il y a des sites et des instruments, des outils pour que les enfants apprennent qui sont les chefs des partis, quelles sont leurs valeurs et quels sont leurs grands engagements.

Sur le site, Les As de l’info ou le Canal squat à Télé-Québec, les enfants peuvent aller voir les portraits des cinq principaux candidats. Il y a aussi Élections Québec qui a une section pour les enfants, ça aussi ça peut être quelque chose d’intéressant pour les parents.

Et dans le processus, les écoles peuvent aussi s’inscrire pour faire voter les enfants la semaine avant les élections. Il y a des isoloirs, les enfants peuvent aller voter sur le vrai bulletin de vote avec les vrais noms des candidats et la vraie circonscription dans laquelle l’école est située. Aux dernières élections les enfants avaient élu en majorité Québec solidaire.

Conseils

Aller voter avec les enfants

Dans chaque bureau de vote, il y a aussi un petit bureau de scrutin et l’enfant peut aller derrière un isoloir répondre à une question qui est la même à travers le Québec, il coche un choix de réponse et ça aussi c’est comptabilisé. La question cette année est: Qu’est-ce qui selon toi, fait qu’on est un bon citoyen? Ça lui donne l’expérience d’aller derrière un isoloir, de déplier son petit papier, de voter, etc.

Élections Québec – Accompagnez vos enfants aux petits bureaux de vote

C’est quoi, une promesse électorale?

On peut dire aux enfants que les partis ont un plan et ils nous dévoilent les choses qu’ils veulent réaliser, on appelle ça les promesses électorales. Est-ce que ce sont des promesses comme celles que l’on fait quand on promet de ramasser nos vêtements? Ça devrait, c’est ce qu’on leur dit, mais une promesse habituellement quand ça porte ce nom-là, c’est une promesse.

Il  arrive cependant que les politiciens fassent des promesses et qu’ils ne soient pas en mesure de les tenir. Ou alors ils font des promesses sans chercher à aller jusqu’au fond de la question, à savoir s’ils vont être capables de tenir leurs promesses. On les appelle quand même les promesses, mais parfois elles ne se réalisent pas. Parfois il y a des conséquences à ça et parfois il n’y en n’a pas du tout.

Ce n’est pas comme dans la vraie vie, mais ça fait partie du jeu des élections. On peut ne pas être d’accord. On peut trouver que quand on fait une promesse, on doit la tenir. En votant aux prochaines élections, quand on n’est pas content, quand ce parti-là n’a pas tenu sa promesse, bien la conséquence sera que je vais voter pour un autre parti.

S’amuser en famille

Il peut être amusant pour les enfants de découvrir les différents slogans des partis. Vous pouvez même vous amuser en famille à créer des slogans qui représentent le mieux vos valeurs familiales. Les membres de la famille pourraient ensuite voter pour le meilleur slogan.

Pour vous inspirer, voici les slogans des cinq principaux partis dans la course.

  • Continuons – Coalition Avenir Québec (CAQ) / FRANÇOIS LEGAULT
  • Votez vrai. Vrais enjeux. Vraies solutions. Parti libéral du Québec (PLQ) / DOMINIQUE ANGLADE
  • Changer d’ère – Québec solidaire (QS) /GABRIEL NADEAU-DUBOIS
  • Le Québec qui s’assume. Pour vrai – Parti québécois (PQ) / PAUL SAINT-PIERRE-PLAMONDON
  • Libres chez-nous! – Parti conservateur du Québec (PCQ) / ÉRIC DUHAIME

Allez, laissez aller votre imagination et que le meilleur gagne!

Pourquoi faut-il avoir 18 ans pour voter?
Notre équipe aux Coops de l’information a fait un grand sondage cet été auprès des enfants et on leur a demandé si les enfants devraient voter. Et ils sont tellement raisonnables, qu’ils ont dit en majorité, non, on est trop petits, il y a des choses que nous ne comprenons pas, on ne travaille pas encore, mais ça les intéresse.

À l’autre question du sondage qui était: Est-ce que le gouvernement devrait consulter les enfants avant de prendre des grandes décisions? ils ont répondu en majorité, oui! Alors ils se sentent concernés. Dans leurs petites têtes d'enfants, ils se disent qu’ils ne peuvent peut-être pas encore voter parce qu'ils ne comprennent pas assez de choses, mais ils ont des idées et des enjeux qui leur trottent dans la tête.

Il y a des choses qui les préoccupent, ils ont des valeurs et c’est ça qui les interpelle dans les élections. La course et le jeu les interpellent aussi. Mais il y a quelque chose de ludique pour eux que nous on voit moins dans qui va gagner?

— Ève Tessier-Bouchard

— Dernière mise à jour: 16 septembre 2022

Biographie

Rédactrice en chef

Journaliste à la recherche depuis plus de 15 ans, Danielle Dutrisac a travaillé pour plusieurs grands médias du Québec (Québecor publications, Radio-Canada, TVA, V Télé, 98,5 ). Curieuse de nature, son parcours l’a menée à explorer plusieurs avenues qui ont nourri son sens de l’aventure et son appétit pour ce qui la passionne: l’humain. Poser des questions, écouter, comprendre et transmettre le message, voilà ce qui nourrit le quotidien de celle qui a fait des études en adaptation scolaire à l’université. Bienveillante et attentionnée, la journaliste n’a qu’un seul objectif: aider les autres à mieux vivre. Crédit photo: Marili Clark

Lire la suite →

Sur le même thème

Blogue

Partage des tâches familiales: 3 papas immigrants témoignent

Les tâches ménagères c’est l’affaire des femmes, les hommes n’ont rien à voir là-dedans. Avez-vous déjà entendu quelqu’un répéter cette phrase? Ayant vécu en Haïti,…

Blogue

Journée internationale des femmes: touchants témoignages de l’équipe d’Aidersonenfant.com

Nous profitons de cette journée toute spéciale pour rendre hommage aux femmes qui ont marqué notre éducation ou celle de nos enfants. Des femmes de…
5 à 9 ans

Article

Médicaments à la maison: comment éviter les intoxications

Que ce soit pour soigner une otite, un vilain rhume ou toute autre maladie, quelle maison n’a pas sa pharmacie personnelle? Mais comment protéger nos…
5 à 12 ans

Article

Les émotions de nos enfants: une psychologue nous éclaire

Comme parents, nous pouvons parfois nous sentir mal outillés quand vient le temps d’accompagner notre enfant dans la bonne gestion de ses émotions. Que dire…

Blogue

3 papa ki vin viv Kanada ap temwaye kijan sa ye pou yo lè yo mete men nan travay nan kay la

Afè fè travay nan kay se koze fanm, bagay sa pa pou gason. Sa deja rive w ou tande kèk moun repete pawòl sa? Pou…