Et si mon enfant ne dormait pas assez bien?

5 à 17 ans
Retour

Des études récentes nous révèlent que l’apnée du sommeil chez les enfants est beaucoup plus fréquente que l’on pensait, et que certains symptômes sont semblables à ceux du TDAH.

Saviez-vous que nous consacrons environ le tiers de notre existence au sommeil?

Voilà une bonne raison d’analyser un peu celui de nos enfants! Ce sommeil que l’on prend souvent pour acquis, est-il assez réparateur pour chacun d’eux ?

Peu connu, le syndrome de l’apnée obstructive du sommeil (SAOS), qui se définit par l’obstruction partielle ou complète des voies respiratoires supérieures, toucherait plus d’enfants qu’on le pense.

En effet, selon l’Association pulmonaire du Canada, entre 0,7% et 10,3 % des enfants seraient atteint de troubles respiratoire durant le sommeil, incluant l’apnée obstructive du sommeil, le syndrome de résistance des voies aériennes supérieures ou la respiration superficielle due à l’obésité (1).

Symptômes du SAOS chez l'enfant

La nuit

  • Ronflement
  • Difficulté à respirer
  • Respiration par la bouche (peut être présent aussi durant le jour)
  • Sommeil agité
  • Réveils fréquents
  • Pauses respiratoires

Astuce!
En cas de doute, vous pourriez tenter de filmer votre enfant durant son sommeil.

Le jour

Les principaux symptômes:

  • Somnolence excessive
  • Siestes plus fréquentes
  • Maux de tête le matin

Les séquelles possibles chez l’enfant:

  • Baisse de l’attention
  • Difficultés d’apprentissage
  • Hyperactivité
  • Irritabilité
  • Difficulté à se réveiller
  • Fatigue chronique
  • Problèmes de santé en général: retard de croissance, hypertension, problèmes de coeur, diminution du système immunitaire, obésité, etc.
  • Capacités cognitives et intellectuelles affectées en raison du manque d’oxygène au niveau des cellules du cerveau lors des pauses respiratoires.

Un lien à faire avec le TDAH?

Des études récentes nous révèlent que l’apnée du sommeil chez les enfants est beaucoup plus fréquente que l’on pensait, et que certains symptômes sont semblables à ceux du TDAH.

Les faits:

  • Les parents des enfants atteints de TDAH rapportent souvent que leurs enfants ont un sommeil perturbé. En effet, des troubles du sommeil seraient rapportés chez 25% à 50 % des enfants présentant un TDAH, et certaines études laissent croire que le lien entre le SAOS et le TDAH serait associé aux réveils fréquents et à l’interruption du sommeil. (2)
  • Les troubles du sommeil pourraient intensifier certains symptômes de jour du TDAH, rendant plus compliqué le traitement pour les cliniciens. (3)
  • Il est recommandé de faire passer un test de dépistage des troubles du sommeil chez les enfants ayant un TDAH. (3)
  • Nous devons faire une nuance car bien que dans certains cas, un trouble du sommeil aurait été faussement diagnostiqué comme étant un TDAH, le traitement du trouble de sommeil ne corrigera pas nécessairement le TDAH. (3)

Les principales causes du SAOS chez l'enfant

Il est à noter que les causes expliquant le SAOS chez l’enfant sont différentes de celles qui le cause chez l’adulte.

  • La présence d’amygdales volumineuses et de végétation (adénoïdes).
  • La mâchoire inférieure en retrait (menton fuyant) et/ou palais étroit.
  • L’obésité (menant à une respiration superficielle).

Outre que le SAOS, voici quelques conditions parmi plusieurs autres, plus spécifiques, qui peuvent affecter le sommeil de votre enfant:

  • le manque d’activité physique
  • une mauvaise alimentation
  • l’asthme 
  • les allergies

Quoi faire en cas de doute?

Consultez votre médecin qui vous référera, en cas de besoin, à un spécialiste (pneumologue, ORL, etc.) afin d’établir un diagnostic et une cause précise à l’aide de certains examens et tests. S’il s’avère que votre enfant souffre d’un trouble respiratoire pendant son sommeil, il sera traité selon la cause de celui-ci. Plusieurs traitements existent.

Astuce!

Votre dentiste et votre orthodontiste sont aussi bien placés pour vous aiguiller si certains signes évocateurs sont présents, par exemple:

  • La présence de grosses amygdales.
  • La respiration buccale.
  • Le menton en retrait et le palais étroit.

Quelquefois, ils peuvent être les premiers à remarquer quelque chose. N’hésitez pas à poser des questions lors de l’examen de routine de votre enfant s’il présente des symptômes qui vous préoccupe!

Cet article a pour but de sensibiliser les parents à une problématique peu connue et donc souvent non-traitée. Je vous invite à consulter les références ci-dessous ou un médecin (ou spécialiste) pour de plus amples informations.

À retenir

  • Le syndrome de l’apnée obstructive du sommeil (SAOS) se définit par l’obstruction partielle ou complète des voies respiratoires supérieures ettoucherait plus d’enfants qu’on le pense.
  • Les enfants souffrant du SAOS présentent différents symptômes, présents autant durant le jour que la nuit.
  • Certains symptômes de l'apnée du sommeil chez les enfants sont semblables à ceux du TDAH.
  • Des troubles du sommeil seraient rapportés chez 25% à 50 % des enfants présentant un TDAH.

— Dernière mise à jour: 20 octobre 2016

Biographie

DMD, dentiste généraliste

Graduée en Médecine Dentaire en 2007, elle pratique en bureau privée et en milieu hospitalier dans la région du Saguenay. Ayant des champs d’intérêts variés, elle a traité et accompagné des gens ayant subi de la radiothérapie au niveau de la tête et du cou, des personnes souffrant d’apnée du sommeil, ainsi que des résidents en CHSLD. En 2013, elle a aussi tenté l’expérience de l’aide humanitaire avec « Dentistes Sans Frontières ». Elle a développé, avec le temps, une approche humaine où adultes et enfants se sentent en confiance et entrent en relation positivement avec leur professionnel de la santé!

Lire la suite →

Sur le même thème

Blogue

Aprann pitit ou otonòm, yon eksperyans ki gen anpil richès

«Non manman, mwen vle mete rad sou mwen pou kont mwen. Mwen gran kounyea», se sa Maya dim lèm vle ede li mete rad sou…

Blogue

Dysphasie: le cheminement courageux d’une maman

Être maman comporte déjà son lot de défis, mais être maman de trois enfants dont deux des filles sont dysphasiques demande une bonne dose de…
5 à 17 ans

Article

Déconfiner en conscience… et en famille

Confinement oblige, nous avons dû abandonner notre manière de vivre au cours des derniers mois pour en inventer une nouvelle. Mais maintenant que le vent…

Article

Rive adapte pou ka byen viv entegrasyon: tande eksperyans 3 imigran

Kijan imigran yo ka fè pou yo rive viv nan peyi kote yap viv la? Kijan pou yo ale chèche enfòmasyon yo bezwen yo? Kijan…

Article

S’adapter pour mieux s’intégrer: trois femmes se racontent

Comment réussir à s’adapter pour bien s’intégrer dans un pays quand on est immigrant? Comment et où faut-il aller chercher de l’information? Quand on a…