Les enfants avec un trouble d’apprentissage : des modèles de persévérance

Malgré leur caractère permanent, les troubles d’apprentissage ne définissent pas à eux seuls les capacités cognitives de l’enfant. Au contraire, les élèves aux prises avec un trouble d’apprentissage font preuve d’une persévérance extraordinaire!

Les troubles d’apprentissage ou les troubles « dys » sont nombreux, variés et complexes. En effet, les difficultés observées à l’école découlent de l’atteinte de fonctions cognitives telles que le langage, la mémoire, l’attention et la coordination.

Trop souvent, les troubles d’apprentissage sont confondus avec le potentiel intellectuel. Or, une personne qui présente un trouble d’apprentissage peut avoir une intelligence tout à fait normale. En effet, ce ne sont pas les facultés intellectuelles de l’enfant qui posent problème, mais bien un déficit neurologique qui touche des régions spécifiques du cerveau. Il est important de comprendre qu’un trouble d’apprentissage ne caractérise pas, à lui seul, l’ensemble du fonctionnement cognitif de l’enfant puisque ce dernier peut, par exemple, présenter des difficultés en lecture et en écriture, mais tout de même posséder une excellente mémoire ou une très bonne capacité de concentration.

Plusieurs troubles d’apprentissage peuvent cohabiter chez un même enfant. Quand cela se produit, les professionnels parlent de « multi-dys ». Les apprentissages s’avèrent alors plus complexes et requièrent plus d’adaptations pour soutenir l’enfant et lui permettre d’actualiser son plein potentiel.

Bien que les difficultés soient permanentes, tous les enfants évoluent et progressent au cours de leur cheminement. Par exemple, chez une personne ayant une dyslexie, les nombreuses erreurs de décodage observées à l’enfance s’estomperont pour laisser place, à l’âge adulte, à une lenteur de lecture.

# Ailleurs sur le webL’intelligence artificielle (IA) pour personnaliser l’éducationPlus de détails →

Des modèles de réussite

Selon l’Institut sur les troubles d’apprentissage, au Québec seulement, les personnes atteintes d’un trouble d’apprentissage représentent 10 % de la population, soit plus de 800 000 personnes.

Plusieurs personnalités connues telles que Michael Phelps, Thomas Edison, Jim Carrey ou Whoopi Goldberg ont souffert ou souffrent de troubles d’apprentissage, comme un trouble déficitaire de l’attention ou une dyslexie. Ces modèles de réussite incarnent bien l’éventail de possibilités s’offrant aux jeunes étant aux prises avec des troubles d’apprentissage. En effet, il n’est pas rare que ces enfants se réalisent dans d’autres domaines que les matières académiques, comme le sport ou les arts.

# Ce que disent les étudesAttention à la confusion entre immaturité et TDAH chez l’enfant d’âge scolairePlus de détails →

Des enfants aux ressources insoupçonnées

Naturellement, l’humain évite d’être confronté quotidiennement à ce qui est difficile pour lui. Imaginez si vous vous retrouviez tous les jours nez à nez avec vos difficultés. C’est pourtant la réalité de ces enfants puisque leurs défis sont inhérents aux apprentissages qu’ils doivent faire à l’école du lundi au vendredi!

Ainsi, une des forces incroyables que possèdent les enfants qui présentent ces difficultés est très certainement la persévérance. En effet, ces élèves persévèrent chaque jour pour surmonter leurs difficultés et trouver de nouvelles stratégies pour les contourner. Pour eux, ce qui s’acquiert en quelques répétitions chez un enfant sans difficulté prendra beaucoup plus de temps à apprendre et nécessitera un nombre beaucoup plus grand de répétitions. Ils sont des exemples de créativité et de débrouillardise, puisqu’ils sont en constante quête de moyens leur permettant d’atteindre leurs objectifs.

Le parcours de ces enfants se compare à la route entre Québec et Montréal. Peu importe que l’on emprunte l’autoroute ou les routes secondaires, nous arriverons tous à la même destination. Pour les enfants se retrouvant sur les routes secondaires, le parcours sera certes plus long, mais ils arriveront à Montréal avec un bagage plus riche de connaissances sur les villages du Québec!

Cette comparaison illustre bien le défi qu’est le cheminement scolaire d’un enfant ayant des troubles d’apprentissage; ce ne sera pas toujours facile, mais il apprendra beaucoup sur lui-même et sur ses capacités en surmontant toutes sortes d’épreuves et de défis. En ce sens, une grande résilience émane souvent de ces enfants.

Quelques ressources

L’Institut sur les troubles d’apprentissage (ITA) regorge d’informations sur les troubles d’apprentissage.

Les éditions Midi trente publient des livres qui expliquent aux enfants les différents troubles d’apprentissage :
http://www.miditrente.ca/Livres/LMT-Dyslexie.html
http://www.miditrente.ca/Livres/LMT-Dysphasie.html
http://www.miditrente.ca/Livres/LMT-Dyspraxie.html

À retenir

  • Malgré leur caractère permanent, les troubles d’apprentissage s’estompent avec le temps.
  • Au Québec, près de 10 % des gens présenteraient un trouble d’apprentissage.
  • Plusieurs personnalités connues ont réussi dans leur domaine malgré leur trouble d’apprentissage.
  • Les enfants aux prises avec des troubles d’apprentissage font preuve de forces insoupçonnées, notamment la persévérance.

Commentaires