Motivation des ados en temps de pandémie: comment les soutenir

12 à 17 ans
Retour

Le port du masque obligatoire en classe et l’école en alternance un jour sur deux pour les troisième, quatrième et cinquième secondaires ont pu décourager certains adolescents à aller à l’école ou à faire des travaux. À un âge où les amis, la camaraderie et le sentiment de liberté sont si importants, normal que certains se sentent démotivés par les temps qui courent. Comment aider un ado à retrouver la motivation à se rendre à l’école ou à assister à ses cours en enseignement à distance? Quels mots utiliser et comment comprendre et répondre à ses besoins? La psychoéducatrice Laurence Gagné nous éclaire.

Quelles sont les trois raisons qui vous incitent à aller travailler chaque matin? Dans le même ordre d’idées, quelles sont les trois raisons qui incitent vos adolescents à aller à l’école? Est-ce que votre motivation pour le travail a pu être fragilisée depuis l’arrivée de la COVID-19? Se pourrait-il que le même phénomène se soit produit auprès de nos formidables ados? Les repères de chacun sont déboussolés et parfois, égarés. Il suffit de bien cerner leurs besoins, de solidifier notre lien auprès d’eux et de les accompagner à travers cette période remplie d’incertitudes pour les aider à mieux vivre cette nouvelle réalité.

Qu’est-ce que la motivation?

La motivation est un concept qui se définit par les forces externes ou internes qui produisent un comportement. Les forces internes peuvent représenter le plaisir, les émotions ressenties, l’importance. Les forces externes peuvent être les récompenses, les punitions, les contraintes et la compétition. Il faut savoir que la qualité de la motivation varie d’une personne à l’autre et que chaque élève a des motivations différentes pour aller à l’école.

Quelques types de motivation chez nos adolescents

Nos adolescents sont motivés par différents facteurs pour aller à l’école. Par exemple, ils peuvent venir à l’école, car ils trouvent l’activité intéressante en soi et que cela leur permet d’apprendre de nouvelles choses. Ils peuvent venir à l’école et considérer que l’activité n’est pas intéressante, mais que le milieu scolaire va leur permettre d’atteindre leurs buts. D’autres vont trouver que l’école est un moyen pour soulager des pressions internes comme l’anxiété. Par ailleurs, certains considèrent que l’école est un moyen d’obtenir des privilèges ou d’éviter des punitions. Ce type de renforcement ou d’évitement aiderait ces profils à se surpasser. Finalement, quelques-uns peuvent détenir une absence de motivation; ils ne savent plus pourquoi ils viennent à l’école et ne constatent plus les résultats de leurs actions.

Les enjeux de la COVID-19: un grand défi d’adaptation pour nos adolescents

Les impacts de la pandémie de la COVID-19 sont majeurs et peuvent contribuer à une baisse accrue de la motivation chez nos adolescents.

Les émotions que peuvent ressentir les adolescents dans le contexte actuel, sont:

  • Peur
  • Fatigue
  • Stress
  • Incompréhension
  • Doute
  • Colère
  • Passivité
  • Découragement
  • Déception
  • Angoisse
  • Tristesse
  • Solitude
  • Etc.

Actuellement, les adolescents en première et deuxième secondaires sont requis à l’école à temps plein dans leur bulle classe. Les adolescents de troisième, quatrième et cinquième secondaires pratiquent l’école hybride: enseignement en mode virtuel une journée sur deux et en mode présentiel une journée sur deux. La structure de ces deux types d’enseignement est visiblement différente, ce qui représente une adaptation pour l’adolescent et un défi également au niveau de la motivation scolaire ainsi que des efforts à fournir pour obtenir de bons résultats.

Il existe trois facteurs pouvant affecter la motivation chez nos élèves:

  • Le contexte
  • La tâche à accomplir
  • Les caractéristiques personnelles de l’individu.

Le contexte:

Le contexte pandémique actuel vient créer un inconfort persistant chez nos jeunes et accentue du même coup l’anxiété parce qu’ils ont perdu leurs points de repère.

La tâche à accomplir:

La tâche scolaire varie selon l’environnement: à l’école ou à la maison, ce qui représente encore une fois un stress pour nos jeunes.

Les caractéristiques personnelles de l’individu:

Nous faisons ici référence à son type de personnalité: anxieux, performant, sociable, déterminé, réservé, ambitieux, émotif, rationnel, etc.

Dans le contexte actuel, les défis dans les profils de personnalité de chacun peuvent s’intensifier. Par exemple, un adolescent à la base avec un tempérament anxieux se verra doublement anxieux en raison de la pandémie et de l’impression de manque de contrôle.

Bien évidemment, les adolescents se réfèrent beaucoup à leurs amis, cette sphère sociale devient peu à peu leur priorité et leur besoin d’appartenance à un groupe les aide à forger leur identité avec leurs propres visions des choses. Avec la pandémie, c’est donc plus difficile de combler ce besoin chez les adolescents.

Les adolescents doivent donc s’adapter à cette nouvelle réalité qui implique des adaptations dans différentes sphères: personnelle, sociale, académique et organisationnelle.

Les besoins actuels de nos adolescents

  • Être valorisés pour les efforts fournis plutôt que pour les résultats obtenus.
  • Être entendus dans leurs perceptions et leur compréhension de la réalité actuelle.
  • Être validés dans leurs émotions ressenties face au contexte scolaire qu’ils vivent et les impacts majeurs de ce dernier sur leurs relations sociales.
  • Être écoutés sans fournir systématiquement un conseil.
  • Être bien informés de la situation actuelle: avec les faits.
  • Être entourés (famille, amis, intervenants) pour assurer un filet de sécurité et des ressources.
  • Être actifs dans leur routine: leur permettre de bouger afin de diminuer la pression ressentie.
  • Avoir une routine sécurisante et motivante à la maison: structure de l’agenda qui inclut des moments de plaisir et des moments de pause entre les heures d’étude.

Quelles interventions mettre en place si vous voulez maintenir la motivation chez un ado en contexte pandémique?

  • D’abord, écoutez le discours de l’adolescent, faites de l’écoute véritable sans tenter de faire la morale.
  • Nourrissez la partie de lui qui veut atteindre ses buts personnels.
  • Discutez du type de motivation auquel l’adolescent fait face actuellement avec la COVID-19.
  • Validez ses émotions et nommez qu’ils ont le droit de se sentir de cette façon: peur, fatigue, stress, incompréhension, doute, colère, passivité, découragement, déception, angoisse, tristesse, solitude ou autre.
  • Il est important de parler des impacts de la pandémie sur la santé mentale et sur leur niveau de motivation, il est primordial que l’adolescent se sente compris et outillé durant cette période déstabilisante. Il est important de normaliser les émotions ressenties et leur persistance. Le contexte pandémique est anxiogène pour tous et parfois même davantage pour les adolescents.
  • Discutez avec votre adolescent d’un projet à réaliser pour lui: concret, clair, sécurisant. Un projet motivant peut redonner un certain contrôle à votre adolescent qui, en période de pandémie, a l’impression de ne pas avoir.
  • Faites un tableau à la maison: chaque membre de la famille indique un bon coup de leur journée. Usez de votre créativité pour soutenir la motivation de votre adolescent!
  • Ayez toujours en tête que le lien de confiance que vous détenez avec votre adolescent est l’ingrédient secret pour travailler sa motivation, lui permettre de prendre des décisions appropriées pour son âge et soutenir son autonomie.
  • Rappelez l’élément temporel du contexte pandémique actuel: «Le contexte est temporaire et nous en sortirons plus résilients.» Discuter du concept de résilience avec vos ados est une belle stratégie d’intervention pour soutenir la motivation.

À retenir

  • Identifiez les besoins de votre adolescent.
  • Solidifiez votre lien avec votre adolescent: discussion des besoins identifiés afin qu’il se sente compris et soutenu dans ce qu’il vit. Le lien que vous entretenez avec votre adolescent est primordial pour le bon développement de son jugement moral, de son sens critique et de son estime de soi.
  • Accompagnez votre adolescent durant cette période d’incertitudes: être présent émotionnellement pour bien l’écouter, sans nécessairement fournir de conseils ou faire la morale. Vous représentez la base de référence pour votre ado et s’il comprend que vous serez toujours présent pour écouter son point de vue, il viendra assurément vers vous.
  • Les 4 clés de l’accompagnement:
    • Votre implication (fournir les ressources nécessaires).
    • Votre structure (vos attentes envers votre ado).
    • Votre soutien (être à l’écoute et moins dans le contrôle).
    • Votre rétroaction suite aux choix de comportement de votre ado.

Références

  • Guay, Grenier & Poitras: Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire (Université Laval)

— Dernière mise à jour: 27 novembre 2020

Biographie

M. Sc., Psychoéducatrice

Laurence Gagné est détentrice d’une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est psychoéducatrice dans le milieu scolaire au sein de la Commission scolaire de Montréal. Récemment, elle s’est jointe l’équipe du centre multidisciplinaire Bouche à Oreille, où elle guide, outille et accompagne les familles dans leurs défis respectifs. Dévouée, passionnée et efficace, elle s’investit entièrement dans la vie des personnes en difficulté en semant espoir et confiance. Elle offre des services personnalisés aux enfants, aux adolescents et aux adultes en difficulté d’adaptation. Selon elle, le lien de confiance représente la base de la relation psychoéducative et ce lien conduit à de petits changements qui transforment le rapport avec les difficultés vécues.

Lire la suite →

Sur le même thème

5 à 17 ans

Articles

Motivation à l’école: 8 manières pour la favoriser

Devant un enfant qui a peu d’intérêt pour ses travaux scolaires, pas toujours facile de s’improviser parent motivateur. Voici huit manières qui vous aideront à…
5 à 17 ans

Articles

La motivation scolaire, ça se cultive! (2e partie)

Dans la première partie de cet article, nous avons vu que les perceptions que l’enfant a de lui-même et de son environnement jouent un grand…
5 à 17 ans

Articles

La motivation scolaire, ça se cultive!

On sait que la motivation chez les adultes a un impact direct sur leur performance au travail. Or, il en est de même chez les…