Mythes et réalités liés aux troubles du spectre de l’autisme

Bien qu’on parle de plus en plus d’autisme dans les médias, plusieurs mythes persistent au sujet de ce trouble. Saurez-vous les repérer?

Depuis quelques années, les diagnostics de troubles du spectre de l’autisme (TSA) augmentent d’environ 23 % chaque année, ce qui explique pourquoi l’autisme est maintenant un sujet d’actualité.

Cependant, plusieurs fausses croyances circulent à ce sujet. Est-ce que toutes les personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme ont un don, comme le célèbre personnage du film Rain Man? Essayons de démystifier tout ça!

# Ailleurs sur le webL’intelligence artificielle (IA) pour personnaliser l’éducationPlus de détails →

Démystifier les troubles du spectre de l’autisme

1. L’autisme est une maladie.

Mythe. L’autisme n’est pas une maladie, mais bien un trouble neurodéveloppemental avec lequel une personne devra vivre toute sa vie. Il se manifeste différemment chez chacune des personnes, selon le degré d’atteinte.

2. Les personnes ayant un TSA ont un don ou sont des génies.

Mythe. La majorité des personnes ayant reçu un diagnostic d’autisme ne sont pas des génies. Par contre, leurs champs d’intérêt restreints pour des sujets spécifiques les amènent à développer leurs aptitudes dans un seul domaine, dans lequel ils excelleront.

3. Les personnes autistes présentent une déficience intellectuelle.

Mythe. Un faible pourcentage, soit environ 25 %, des personnes ayant reçu un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme vivent avec un diagnostic associé de déficience intellectuelle. La majorité d’entre eux ont donc un potentiel intellectuel équivalent au nôtre, bien que leur structure cognitive fonctionne différemment.

4. Les personnes vivant avec ce trouble n’ont pas d’émotions.

Mythe. Tout comme nous, les personnes autistes éprouvent des émotions; par contre, leur perception et leur gestion de celles-ci diffèrent.

5. Il y a plus de garçons que de filles qui reçoivent un diagnostic de TSA.

Réalité. Selon certaines études, 1 enfant sur 88 présente un TSA. L’autisme est quatre fois plus présent chez les garçons que chez les filles.

6. Les personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme n’aiment pas socialiser.

Mythe. Selon Mme Brigitte Harrison, coauteure du livre L’autisme expliqué aux non-autistes, les personnes autistes sont intéressées par le social. Par contre, leur cerveau est socialement aveugle, ce qui les amène à décoder difficilement les informations abstraites des situations sociales. Elles vivent donc beaucoup d’anxiété. Par contre, elles aiment être avec des gens qu’elles arrivent à décoder.

# Dans les médiasSortir l’approche médicale des écolesPlus de détails →

À retenir

  • Les diagnostics de troubles du spectre de l’autisme augmentent d’environ 23 % chaque année.
  • L’autisme n’est pas une maladie, mais un trouble neurodéveloppemental.
  • La majorité des personnes autistes ne sont pas des génies, mais elles ne présentent pas non plus nécessairement une déficience intellectuelle.
  • Les personnes autistes éprouvent des émotions au même titre que les non-autistes, mais elles décodent difficilement les informations abstraites des situations sociales.
  • L’autisme est quatre fois plus présent chez les garçons que chez les filles.

Références

Commentaires

oisillon_popup

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos excluvités et ressources!


Aidersonenfant.com est LA référence pour les parents qui veulent le mieux pour leurs enfants.

Merci! N'hésitez pas à partager pour aider d'autres parents et leurs enfants!