La pleine conscience pour apaiser l’anxiété des enfants

5 à 17 ans
Retour

Pour pratiquer la pleine conscience, l’enfant doit apprendre à porter son attention sur le moment présent, de façon volontaire, avec acceptation, et sans poser de jugement.

La pleine conscience

Il est reconnu qu’un haut niveau d’anxiété et de stress liés à l’école peut occasionner des difficultés scolaires (1). Pour aider les enfants à apaiser leur anxiété, de plus en plus de professionnels adoptent des interventions basées sur les pratiques de pleine conscience.  

Pour pratiquer la pleine conscience, l’enfant doit apprendre à porter son attention sur le moment présent, de façon volontaire, avec acceptation, et sans poser de jugement. Plusieurs types d’exercice permettent de pratiquer la pleine conscience, notamment la méditation, le yoga et le tai-chi (2).

Les bénéfices

La pleine conscience serait utilisée pour traiter les problèmes d’anxiété.

Les auteurs d’un article portant sur l’enseignement de la pleine conscience aux enfants expliquent en quoi cette approche est bénéfique:

Une personne anxieuse s’inquiète à propos de ce qui risque de se produire dans le futur, plutôt que de porter son attention sur le présent.(…) La pleine conscience amène la personne à fixer son attention sur le moment présent, brisant ainsi le cycle de l’inquiétude. (2)

Un article paru sur le site du RIRE fait d’ailleurs état des impacts de l’utilisation des techniques de pleine conscience auprès des enfants en milieu scolaire (1):

  • Diminution de l’anxiété.
  • Impact sur la créativité, la flexibilité cognitive et la concentration.
  • Changements positifs au niveau du comportement, de l’humeur et des attitudes.
  • Amélioration des habiletés sociales.

D’autres études rapportent que la pratique de la pleine conscience a des effets sur le cerveau. L’entraînement à la méditation de pleine conscience augmenterait la connectivité dans des aires du cerveau importantes pour l’attention et le contrôle du comportement (3).

Pratiquer la pleine conscience à la maison

Pratiquer la pleine conscience à la maison, des trucs sont proposés dans le programme «The Anxiety Free Child Program» (4):

Commencez petit à petit
Une séance de 3 à 5 minutes serait suffisante pour débuter.

Créez une habitude
Fixez-vous un moment et faites de la pleine conscience une pratique quotidienne. Cela pourrait être le matin, avant que la routine débute, ou encore le soir, lorsque tout redevient calme.

Utilisez la méditation guidée ou la visualisation
Il existe des livres accompagnés de cd, ou vous pourriez trouver sur YouTube des capsules telles que celle-ci.

Utilisez un incitatif de votre choix
Au début, cela incitera votre enfant à participer. L’incitatif pourrait être de passer un moment privilégié et avec vous (jeu, coloriage, etc.), plutôt que d’opter pour un incitatif matériel.

Construisez-vous un sanctuaire
Éliminez les jouets bruyants et colorés. Choisissez des objets qui aident à relaxer et qui peuvent être admirés (pierres précieuses, images de paysage, plantes, etc.). Impliquez votre enfant dans la construction du sanctuaire.

Exemple d’exercice en 5 étapes (4):

  1. Assoyez-vous en silence dans votre sanctuaire (éteignez votre cellulaire).
  2. Demeurez immobile et silencieux en respirant de façon naturelle pendant 1 minute, alors que votre corps commence à se relaxer.
  3. Expliquez à votre enfant que vous allez fermer et les yeux et compter vos respirations. Faites-en la démonstration: j’inspire, je compte 1, j’expire, je compte 1- j’inspire, je compte 2, j’expire, je compte 2.
  4. Débutez votre séance. Démarrez un chronomètre pour respecter le temps fixé (3 à 5 minutes).
  5. Au fil de la séance, amenez votre enfant à compter ses respirations dans sa tête.

À retenir

  • De plus en plus, pour aider les enfants à apaiser leur anxiété, les professionnels se tournent vers les pratiques de pleine conscience.
  • La méditation, le yoga, et le tai-chi sont quelques types d'exercices qui permettent la pratique de la pleine conscience.
  • Selon des études, la pratique de la pleine conscience aurait des effets bénéfiques sur le cerveau.
  • Vous pouvez facilement pratiquer la pleine conscience à la maison, avec votre enfant.

— Dernière mise à jour: 24 novembre 2016

Biographie

Orthopédagogue, M.A., doctorante en éducation

Élisabeth est orthopédagogue, étudiante au doctorat et maman de deux garçons.  Par le biais de ses réalisations en recherche et de son travail d’orthopédagogue, elle tente d’améliorer la qualité des services offerts aux élèves en difficultés d’apprentissage. Elle s’est aussi donné comme mission de contribuer à établir des ponts entre le milieu de la recherche et le milieu de la pratique. Comme elle croit fortement à l’importance de la prévention, sa contribution au site aidersonenfant.com lui permet de contribuer à la prévention des difficultés en fournissant aux parents des informations de qualité basées sur la recherche en pédagogie.

Lire la suite →

Sur le même thème

6 à 17 ans

Article

Jeux vidéo: comment instaurer une utilisation saine auprès de nos jeunes

Depuis le début de la pandémie, 80% des gamers adolescents affirment consacrer plus de temps à des jeux vidéo et 78% déclarent que de s’adonner…
6 à 17 ans

Article

Cyberintimidation: la reconnaître, la comprendre et la prévenir

Ceci est le premier texte d’une série de trois qui ouvre notre grand dossier qui porte sur l’intimidation. Ici nous aborderons plus spécifiquement la question…

Blogue

En temps de COVID: Comment conserver l’état de joie chez les enfants?

En tant qu’adultes, nous sommes bien au courant de combien la situation actuelle est préoccupante et nous pouvons parfois laisser l’anxiété et la mauvaise humeur…
6 à 17 ans

Article

L’intimidateur et les témoins: deux joueurs qui détiennent la clé de la solution

L’intimidateur et le témoin. D’où viennent-ils? Qui sont-ils? Qu’est-ce qui les motive à faire souffrir dans un cas et à assister à la souffrance sans…
6 à 17 ans

Article

COVID-19: nos enfants sont stressés

La situation actuelle qui prévaut sur la planète, avec les écoles fermées et le confinement, provoque chez les enfants un stress important. Comment les aider…