Stratégies gagnantes pour aider l’enfant dyslexique à la maison (partie 2)

L’organisation, la mémorisation et l’estime de soi ne sont pas toujours faciles pour l’enfant dyslexique. Voici quelques trucs et stratégies que vous pouvez mettre en place à la maison pour l’aider.

Bien que les difficultés vécues par l’enfant dyslexique se situent davantage en lecture et en écriture, il arrive que ce trouble occasionne d’autres défis, comme des difficultés relatives à l’organisation, à la mémorisation et même à l’estime de soi. Voici quelques conseils pour aider votre enfant à surmonter ces difficultés.

# Ailleurs sur le webL’intelligence artificielle (IA) pour personnaliser l’éducationPlus de détails →

Pour la gestion du temps

L’enfant dyslexique éprouve souvent des difficultés à s’organiser et à gérer son temps (Reid et Green, 2011). Ces difficultés peuvent causer des problèmes à l’enfant, tant à l’école qu’à la maison. Voici des trucs tirés des livres La dyslexie : Guide pratique pour les parents et les enseignants et 100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques.

  • Aidez votre enfant à lire l’heure et à lire un calendrier.
  • Programmez des alarmes sur votre téléphone pour aider votre enfant à se souvenir de son horaire de travail, de ses rendez-vous, de sa routine, etc.
  • Fournissez des listes à cocher avec les tâches qu’il doit effectuer pour un devoir ou encore lors de sa routine du matin ou du coucher.
  • Aidez votre enfant à planifier son horaire de soirée en estimant le temps dont il a besoin pour faire chaque devoir ou activité. Il peut également établir des priorités sur tout ce qu’il a à faire (catégorie 1 : devoirs importants et urgents; catégorie 2 : devoirs importants et moins urgents; catégorie 3 : devoirs moins importants et moins urgents).
  • Encouragez votre enfant à utiliser efficacement son agenda.
  • Affichez un calendrier familial à un endroit central de votre maison pour y indiquer les activités familiales et les événements importants.
  • À la fin de la semaine, incitez votre enfant à faire un bilan pour s’autoévaluer:
    • Ai-je bien atteint mes objectifs?
    • Ai-je utilisé mon temps efficacement? Sinon, qu’est-ce qui m’a distrait et freiné?
    • Comment puis-je améliorer mes performances?
# Ce que disent les étudesAttention à la confusion entre immaturité et TDAH chez l’enfant d’âge scolairePlus de détails →

Pour l’organisation

  • Fournissez le matériel adéquat pour faciliter l’organisation :
    • Sac d’école;
    • Reliure à anneaux munie de séparateurs de couleurs. Ajoutez des pochettes transparentes pour que votre enfant puisse y insérer les documents importants qui ne sont pas perforés. Insérez aussi des chemises de classement de couleur (ex. : rouge pour les devoirs, bleu pour les notes à remettre aux parents);
    • Étui à crayons résistant;
    • Dictionnaire orthographique (Euréka);
    • Dictionnaire électronique (Lexibook);
    • Liste des objets à mettre dans son sac sur une feuille plastifiée qui peut être cochée avec un crayon effaçable.
  • Rangez le matériel pour les devoirs et leçons au même endroit :
    • Créez une trousse portable en rangeant le matériel nécessaire pour faire les devoirs dans un bac. Vous minimiserez ainsi le temps perdu à chercher le matériel nécessaire.
  • Choisissez un lieu de travail adéquat :
    • Assurez-vous que votre enfant dispose d’une grande surface de travail;
    • Fournissez un babillard et des punaises afin qu’il puisse afficher les papiers importants;
    • Offrez un espace de rangement (étagère, corbeilles, tiroirs). Vous pourriez même étiqueter ces espaces de rangement;
    • Un calendrier de bureau peut aussi être utile pour aider votre enfant à garder une vue d’ensemble de ses activités et des dates de remise (surtout pour les élèves de la fin du primaire ou du secondaire).

Pour la mémorisation

Selon le psychologue Gavin Reid, les enfants dyslexiques ont souvent des difficultés sur le plan de la mémorisation. Il propose trois stratégies pour renforcer leur mémoire :

  • Incitez votre enfant à utiliser l’autorépétition pour retenir l’information dans leur mémoire de travail. Cette stratégie consiste à se répéter intérieurement la liste d’éléments à retenir. En absence d’autorépétition, l’information disparait rapidement.
    • À cet effet, la méthode « écris, récite, répète » est intéressante. Lorsque l’enfant a un travail faisant appel à sa mémoire, il écrit le contenu à apprendre (ex. : règles de grammaire). Il le dit à voix haute à quelqu’un et le répète un certain nombre de fois dans sa tête (Reid et Green, 2011).
  • Utilisez des moyens mnémotechniques pour aider votre enfant à retenir l’information. Pour obtenir plus de renseignements, consultez le site http://www.taalecole.ca/fonctions-executives/la-mnemotechnique/.
  • Le « mind mapping » ou l’élaboration de cartes conceptuelles permet de créer des liens, ce qui favorise la rétention de l’information. Pour obtenir plus de renseignements sur les logiciels permettant de créer des cartes conceptuelles, consultez le site http://www.recitadaptscol.qc.ca/spip.php?article220.

Pour l'estime de soi

L’estime de soi de l’enfant dyslexique peut être passablement fragile puisqu’il vit parfois des situations embarrassantes en classe ou reçoit de la rétroaction négative (Rief et Stern, 2011).

Comme parent, il est important de s’assurer que l’enfant a la chance de connaitre des réussites dans divers domaines.

Voici quelques moyens pour favoriser le développement de l’estime de soi de l’enfant dyslexique :

  • Évitez de comparer les performances de votre enfant avec celles des autres. Les enfants apprennent à différents rythmes, alors assurez-vous que votre enfant le comprenne.
  • Encouragez votre à enfant à participer à des activités parascolaires. L’enfant vivra peut-être davantage de succès dans des activités sportives ou culturelles, ce qui pourra contribuer à développer son estime de soi.
  • Célébrez les réussites et, surtout, les efforts effectués par votre enfant.
  • Donnez des responsabilités à votre enfant, ce qui l’amènera à développer sa confiance en lui.
  • Aidez votre enfant à se fixer des objectifs réalistes.
  • Assurez-vous que votre enfant sache que vous l’appréciez tel qu’il est et que votre amour pour lui est inébranlable.
  • Affichez et conservez les travaux ou les projets dont votre enfant est particulièrement fier (ex. : le mur de la fierté).
  • Soyez honnête et ouvert avec votre enfant lorsque vous discutez de son trouble d’apprentissage.

Suggestions de livres pour parents d’enfants dyslexiques

REID, G., et GREEN, S. (2011). 100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques, Éditions Tom Pousse.

REID, G. (2014). Dyslexie : Guide pratique pour les parents et tous ceux qui les accompagnent, Éditions Tom Pousse.

RIEF, S., et STERN, J. (2011). La dyslexie : Guide pratique pour les parents et les enseignants, Chenelière Éducation.

À retenir

  • L’enfant dyslexique vit souvent des difficultés sur le plan de l’organisation, de la mémorisation et de l’estime de soi.
  • Les horaires, les listes, le calendrier familial et l’aménagement d’un lieu de travail peuvent aider l’enfant dyslexique à s’organiser et à gérer son temps.
  • L’autorépétition, les moyens mnémotechniques et les cartes conceptuelles contribuent à améliorer la mémorisation.
  • Les activités parascolaires et la mise en valeur des réussites de l’enfant dyslexique l’aident à regagner son estime de soi.

Commentaires