Stratégies pour les enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme

Un enfant ayant un trouble du spectre de l’autisme a des besoins particuliers qui requièrent des interventions adaptées à sa manière d’interagir. Voici quelques suggestions pour vous outiller au quotidien en tant que parent.

Les parents d’un enfant ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) vivent quotidiennement des défis parentaux, comme toutes les familles. Toutefois, les besoins particuliers de leur enfant complexifient leurs façons de faire. Les parents doivent donc privilégier les approches non conventionnelles et prendre en considération la réalité de leur enfant.

Voici donc des outils d’intervention efficaces à adopter au quotidien!

# Dans les médiasDes logiciels pour aider les élèves à lire et à écrirePlus de détails →

Prioriser les objectifs

Les enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme sont souvent entourés de plusieurs professionnels, ce qui fait qu’ils ont plusieurs objectifs à travailler dans différentes sphères de leur vie.

À la maison, priorisez vos objectifs en fonction :

  • De votre niveau d’énergie. En période de stress ou de fatigue, n’ajoutez pas de nouveaux défis au quotidien de votre enfant. Misez sur le maintien des acquis;
  • Du temps que vous avez à investir. Si vos matins sont pressés, il vaut mieux travailler l’habillement autonome à un autre moment de la journée ou le week-end;
  • De la disponibilité de votre enfant. Au retour de l’école, votre enfant est fatigué et a besoin d’une pause. Attendez qu’il soit reposé avant de lui faire des demandes.

De plus, n’oubliez pas de choisir vos batailles, car il est impossible de travailler tous les objectifs en même temps.

Priorisez leur qualité plutôt que la quantité.

Surtout, prenez garde à l’épuisement!

# Ailleurs dans le mondeC’est la fin des téléphones portables en France… dans les écolesPlus de détails →

charteFournir un support visuel

Utilisez un support visuel lorsque vous intervenez auprès de votre enfant, surtout lorsqu’il démontre de l’anxiété. Pour plusieurs enfants aux prises avec un TSA, le visuel est la porte d’entrée de l’information. En plus de le rassurer, c’est un excellent outil pour effectuer un rappel. Vous pouvez l’utiliser pour lui présenter des choix, discuter, donner une consigne, expliquer une consigne et même l’aider à comprendre des notions scolaires.

Voici des exemples d’outils visuels à privilégier dans votre quotidien :

  • Pictogrammes;
  • Photos;
  • Dessins;
  • Langage conceptuel (SACCADE);
  • Mots;
  • Cartes mentales.

Structurer le temps

Savoir quand commence et quand se termine une activité peut faire toute une différence dans la vie des enfants ayant un TSA. Différents outils peuvent être utilisés pour amener votre enfant à apprivoiser et à comprendre la notion du temps afin qu’il vive moins d’anxiété au quotidien.

  • Un minuteur Time Timer;
  • Un sablier;
  • Un repère visuel ajouté sur une horloge (un morceau de gommette bleue, un autocollant, etc.);
  • N’importe quelle minuterie à votre portée (four micro-ondes, minuterie portative pour la cuisine).

Il est important de choisir l’outil en fonction du niveau de développement et des besoins de votre enfant.

Aménager un coin repos

Lorsque votre enfant montre des signes d’anxiété, de fatigue ou de surcharge sensorielle, permettez-lui de prendre des pauses de son environnement. Déterminez avec lui un endroit calme loin des stimulis où il pourra se retirer afin de s’apaiser.

Gérer efficacement les crises

Les outils mentionnés plus haut vous permettront d’intervenir en prévention et d’éviter plusieurs crises. Si votre enfant se désorganisait, certaines stratégies pourraient être mises en place afin de diminuer l’intensité et la durée de la crise. Par exemple :

  • Assurez-vous de couper tous les stimulis autour de votre enfant, y compris votre voix. Effectivement, ne pas intervenir verbalement aidera grandement votre enfant à se calmer.
  • Demeurez près de lui afin de vous assurer qu’il ne se blesse pas.
  • Favorisez le retrait dans un endroit calme et sécuritaire plutôt que les contacts physiques, qui aggraveront l’état de crise de votre enfant.
  • Si vous désirez communiquer avec votre enfant, utilisez des moyens visuels pour le faire. Par exemple, présentez-lui l’inventaire visuel de ses stratégies d’autorégulation.

À retenir

  • Plusieurs outils d’intervention peuvent faciliter le quotidien des enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme et leurs parents.
  • Priorisez les objectifs selon le niveau d’énergie, le temps et la disponibilité de votre enfant.
  • Les supports visuels sont d’une grande aide et calment l’anxiété de l’enfant.
  • Utilisez un outil pour structurer le temps, comme un minuteur.
  • Aménagez un coin repos calme, à l’abri des stimulis.
  • Lors d’une crise, privilégiez le retrait dans un endroit calme et les outils visuels.

Références

  • Brigitte Harrisson et Lise St-Charles, L’autisme expliqué aux non-autistes, , Éditions Trécarré, 2017.

Commentaires