4 stratégies à utiliser pendant la lecture

"Les enfants qui ont appris à lire doivent lire pour apprendre, c’est-à-dire qu’ils doivent arriver à dégager le message des textes pour en retirer de l’information nouvelle."

La compréhension de lecture

Dans les premières années de la scolarité primaire, les enfants apprennent à lire et doivent s’approprier les différents mécanismes qui leur permettront de traiter l’information écrite. Par la suite, les enfants qui ont appris à lire doivent lire pour apprendre, c’est-à-dire qu’ils doivent arriver à dégager le message des textes pour en retirer de l’information nouvelle. La compréhension de lecture est impliquée dans l’ensemble des matières scolaires et est donc intimement liée à la réussite scolaire. Pour favoriser cette compréhension, plusieurs études confirment l’importance d’un enseignement des stratégies de compréhension.

Les stratégies de compréhension sont des outils que les élèves développent pour arriver à mieux comprendre les textes. Informez-vous auprès de l’enseignant de votre enfant pour connaitre le répertoire de stratégies qui sont travaillées en classe. Vous pourrez les intégrer lors des devoirs et leçons ou encore lors des périodes de lecture que vous partagez avec votre enfant.

Certaines stratégies permettent aux enfants de lire de façon stratégique. Elles s’utilisent pendant la lecture. Quatre stratégies vous seront présentées dans cet article :

  • Se questionner
  • Clarifier
  • Visualiser
  • Faire des liens

Se questionner

Une première stratégie qu’on peut utiliser pendant qu’on lit un texte est de se questionner. Cette stratégie consiste à amener l’enfant à se poser des questions sur les informations importantes du texte.

Pourquoi?

Cela amène l’enfant à demeurer actif dans sa lecture. Lorsque le lecteur se questionne, cela lui permet d’interagir avec le texte et c’est ainsi qu’il arrive à construire le sens du texte, sans perdre le fil. Voici un exemple concret de l’utilisation de cette stratégie:

Sophie est en train de lire un texte qui traite de la vie quotidienne des Amérindiens.  Dans le texte, il est écrit que les Amérindiens dormaient dans des tentes, appelés des tipis. Elle se pose les questions suivantes: Avaient-ils froid pendant l’hiver? Comment faisaient-ils pour se réchauffer?

Comment?

Pour utiliser cette stratégie, il faut amener votre enfant à se poser des questions pour vérifier s’il a bien compris les informations importantes et s’assurer qu’il demeure actif.  En fait, suggérez-lui de s’adresser à l’auteur du texte. Il peut écrire ses questions dans des bulles ou sur des post-its qu’il place dans la marge. Il peut aussi se questionner à l’oral. Voici des exemples de questions qu’il peut se poser:

Je me demande ce que l’auteur veut dire…

Je me demande si le personnage principal a pensé à telle solution…

Pourquoi l’auteur utilise telle expression?

Comment le personnage va-t-il arriver à résoudre ce problème?

Pour aider votre enfant s’il a de la difficulté à se questionner, suggérez-lui des questions à compléter, par exemple: «Je me demande si…». Cela l’encouragera à formuler des questions puisqu’il aura un point de départ.

Clarifier

Cette stratégie aidera votre enfant à résoudre ses problèmes de compréhension. Il s’agit de clarifier. En effet, le lecteur a besoin de clarifier lorsqu’il fait face à une incompréhension. Il s’agit de prendre les mesures nécessaires pour comprendre un mot ou un passage difficile.

Pourquoi?

Un lecteur qui arrive à clarifier ses incompréhensions améliore sa compréhension du texte. Voici un exemple concret de l’utilisation de cette stratégie:

Charles est en train de lire un texte sur le Carnaval de Rio. Il rencontre le mot «samba» et ignore sa signification. En relisant le début de la phrase et en se fiant aux indices présents dans le texte, il émet l’hypothèse qu’il s’agit d’une danse.

Comment?

Pour arriver à utiliser cette stratégie, tout comme l’a fait Charles, le lecteur doit arriver à identifier les mots ou les passages qu’il n’a pas compris. Il est important de préciser que certains enfants éprouvent des difficultés à cet égard. Certains ne réalisent tout simplement pas qu’ils ont perdu le sens du texte.  D’autres sont conscients de la perte de compréhension, mais ils ne savent pas quel mot ou quel passage leur pose problème.

Dans ce cas, il est important de poser des questions à l’enfant et de l’amener à évaluer sa compréhension pendant la lecture. À la fin d’un paragraphe par exemple, vous pourriez lui demander:

As-tu bien compris ce passage?

Pourrais-tu me le redire dans tes mots?

As-tu bien compris ce mot?

Pourrais-tu me l’expliquer dans tes mots?

Visualiser

La visualisation est une stratégie à utiliser lorsqu’on est en train de lire un texte. Visualiser consiste à se faire un petit film dans sa tête à partir de sa lecture.

Pourquoi?

Visualiser permet d’augmenter la capacité de la mémoire de travail. Effectivement, il est difficile de retenir l’ensemble des mots d’un passage du texte puisque notre mémoire de travail a une capacité de rétention d’environ 7 items. En voyant une image dans notre tête, il est possible d’intégrer des centaines de mots.

La visualisation sert d’outil pour structurer et conserver l’information. Le lecteur peut avoir recours à ses images mentales pour construire le sens du texte. La visualisation permet d’augmenter le degré d’engagement envers le texte. Si le lecteur se fait un petit film dans sa tête, il peut s’identifier davantage aux personnages par exemple. Cela améliore le plaisir de lire.

Comment?

Pour aider votre enfant à avoir des images dans sa tête, vous pourriez lui faire lire une phrase, un paragraphe en s’arrêtant. Il faut prendre des pauses, puisqu’on ne peut pas tout visualiser. Au départ, vous guidez votre enfant. Vous pourriez lui proposer de visualiser de la façon suivante:

Maintenant je t’invite à fermer les yeux et à voir le film de l’histoire dans tête: Essaie de visualiser l’endroit où se passe l’histoire, qu’est-ce que tu vois? Décris-moi les personnages.

Vous pourriez aussi proposer d’autres questions:

Quelles images des personnages, des endroits, des choses ou des idées se forment dans ta tête lorsque tu lis?

Si tu devais faire un film avec les images qui se forment dans ta tête, quelle musique utiliserais-tu ?

Comment décrirais-tu à un ami les photos ou les images qui se trouvent dans ta tête ?

Faire des liens

À partir de cette stratégie, vous amènerez votre enfant à faire des liens. Pour ce faire, l’enfant utilise ses connaissances antérieures pour mieux comprendre le texte.

Pourquoi ?

Le lecteur tisse des liens entre les informations du texte et ses connaissances antérieures. Cette nouvelle connaissance peut être intégrée et cela favorise l’intégration des connaissances. Voici un exemple concret d’utilisation de cette stratégie:

Julia lit un livre et réalise que le personnage principal a attrapé la varicelle. Julia a déjà eu la varicelle et elle se souvient que c’est une maladie qui lui avait donné des boutons. Elle se rappelle qu’elle ne devait pas gratter pour éviter d’avoir des cicatrices. Les nouvelles informations qu’elle apprendra au sujet de la varicelle pourront se greffer à ses anciennes.

Comment ?

Lors de sa lecture, l’enfant fait des liens avec ses expériences personnelles ou encore avec  des lectures qui ont déjà été réalisées. Il peut le faire à l’oral ou écrire les liens dans la marge de son texte. Pour l’aider à faire des liens, vous pouvez poser des questions à votre enfant:

Rappelle-toi la fois où nous sommes allés…?

Te souviens-tu du film que nous avons vu à ce sujet?

Rappelle-toi du texte que nous avons lu la dernière fois?

Si votre enfant a de la difficulté à établir des liens, vous pouvez lui faire des démonstrations et avec le temps, il sera en mesure d’établir des liens par lui-même.

Transfert graduel des responsabilités

Il est important de  transférer graduellement la responsabilité de l’utilisation des stratégies de vous à votre enfant. Premièrement, vous le guidez le plus possible, vous lui servez de modèle. Si votre enfant bloque, vous lui montrez vous-même votre raisonnement. Vous verbalisez votre utilisation des stratégies et peu à peu vous le laissez lui-même utiliser les stratégies, jusqu’à ce qu’il puisse les utiliser de manière autonome.

Références

  • Bédard, D. et Montpetit, D. (2002) Stratégies…Stratégies…Pour une lecture efficace au primaire. Anjou : Les Éditions CEC
  • Ellery, V. (2009). Creating Strategic Readers. Newark: International Reading Association.
  • Giasson, J. (2011). La lecture: Apprentissage et difficultés. Montréal : Gaëtan Morin éditeur: Chenelière Éducation
  • Kartchner Clark et coll., Stratégies gagnantes en lecture : 8 à 12 ans, Éditions de la Chenelière

À retenir

  • Les enfants qui ont appris à lire doivent lire pour apprendre, soit dégager le message des textes.
  • Se questionner consiste à amener l’enfant à se poser des questions pour demeurer actif dans sa lecture et construire le sens du texte.
  • Clarifier signifie prendre les mesures nécessaires pour comprendre un mot ou un passage difficile.
  • Visualiser consiste à se faire un petit film dans sa tête à partir de sa lecture.
  • En utilisant ses connaissances antérieures, l'enfant peut faire des liens et mieux comprendre le texte.
  • Il est important de transférer graduellement la responsabilité de l’utilisation des stratégies de vous à votre enfant.

Commentaires