Réinventer l’école de mes enfants

Je veux une école pour mes enfants qui leur permette de réaliser leur plein potentiel, d'exprimer leurs talents avec effort.

Est-ce que l’école est le bon chemin pour mes enfants?
Cette question me tracasse beaucoup depuis un petit bout.

Pourquoi? Parce que je m’interroge sur la réelle valeur de l’école.

Nous sommes en 2016.
Si vous lisez ce billet de blogue en 2020 ou en 2030, il y a de bonnes chances pour que le monde dans lequel nous vivions soit déjà très différent. J’essaie d’imaginer de quoi aura l’air le monde dans lequel vivront mes enfants dans 15 ou 20 ans, lorsqu’ils arriveront sur le marché de la vie (ou du travail), et j’ai évidemment de la difficulté à le savoir avec certitude.

Plusieurs prédisent qu’au moins 70% de emplois qui existeront dans 15 ans n’existent pas encore.

Autant je cherche à outiller mes enfants, autant je me demande ce que l’école doit apporter à mes enfants pour les outiller.

Des connaissances?
Oui, c’est sûr. Mais est-ce assez? Je crois que non.

Des habitudes de travail comme le travail quotidien, l’étude, les examens?
Oui, c’est sûr. Mais est-ce assez? Je crois que non.

Des aptitudes sociales comme se faire des amis, communiquer, présenter, animer?
Oui, c’est sûr. Mais est-ce assez? Je crois que non.

Quoi d’autre?
Quelles qualités, quelles compétences ou quelles aptitudes mes enfants doivent acquérir, développer ou maîtriser pour leur permettre d’être en contrôle de leur vie en 2030, en 2050, ou même après?

Ils doivent développer leurs passions.
Ils doivent être créatifs.
Ils doivent résoudre des problèmes.
Ils doivent être des leaders, à leurs façons.
Ils doivent montrer de l’initiative ou de l’entrepreneuriat.

Pourquoi passions, créativité, résolutions de problèmes, leadership et esprit d’initiative?
Parce qu’avec ces 5 éléments essentiels, peu importe le monde dans lequel ils vivront, ils trouveront une façon de briller, d’exprimer leurs talents, d’être des forces de changements positifs et de s’épanouir.

Les connaissances enseignées ou acquises à l’école sont des outils importants, mais ce ne sont pas des compétences. Savoir utiliser un marteau et ou tournevis, c’est bien. Mais savoir réparer un moteur, c’est beaucoup mieux.

Je veux une école pour mes enfants qui leur permette de réaliser leur plein potentiel, d’exprimer leurs talents avec effort.
Savez-vous quoi? Ce n’est pas si difficile quand l’école est réellement centrée sur les élèves. Quand on voit les connaissances comme des outils à acquérir pour atteindre des objectifs plus grands, plus passionnants, plus innovants, on permet beaucoup plus aux élèves de se réaliser pleinement.

Dans 10 ou 20 ans, même si mon enfant a d’excellentes notes en français ou en mathématiques, sera-t-il vraiment outillé? Sans leadership, sans créativité, sans capacités de résolutions de problèmes complexes, il y a de bonnes chances qu’il ne soit pas indispensable. Qu’il soit remplaçable.

Le rôle des parents
Je perçois mon rôle de père comme étant essentiel pour aider mes enfants à développer ces compétences en-dehors des murs de l’école. Poursuivre leurs passions, découvrir le monde qui les entoure, parler d’actualité, d’arts et de culture, etc.

Mais aussi d’aller un peu plus loin et de les amener à développer leur plein potentiel. Comment? À venir dans un billet futur!

Et si on réinventait l’école? 
Il faut commencer à penser différemment, à rebâtir une école basée sur le futur et non sur ses fondements initiaux. Ce n’est pas si dur ou si complexe, mais il faut être prêt à sortir des sentiers déjà balisés et découvrir un monde de possibilités juste à côté.

Qu’en pensez-vous? Et si on aidait l’école ensemble…

Commentaires