Rentrée scolaire et TDA(H)

Pour nous, en tant que parents, le fait d’avoir un diagnostic nous permet deux choses:
de mieux comprendre ce que vit notre enfant et de lui offrir toutes les ressources nécessaires à la bonne poursuite de sa scolarité.

Cette année, la rentrée aura pour nous une saveur un peu différente; elle ne goûtera pas moins bon, on aura simplement ajusté un peu l’assaisonnement..!

Premièrement, il y a Petit Poulet qui fait le grand saut vers la maternelle.
Est-ce que je le sens prêt? Oui, sans aucune hésitation! En fait, je dirais même: “ENFIN!!! Il commence la maternelle!” Pas de farce, il était temps! Petit Poulet est quand même du mois de novembre; non seulement il est grand, mais il voit en plus son aîné être heureux d’aller à l’école à tous les jours (… ou presque!) depuis 4 ans.

Cela s’ajoute au fait que comme mes enfants fréquentent une école “alternative”, Petit Poulet a déjà eu l’occasion d’aller en classe à maintes reprises avec son grand frère, de rencontrer le personnel de l’école et de se découvrir de bons amis en les petits frères et petites sœurs des amis de son grand frère. Il attend donc ce moment depuis un bon bout de temps déjà!

Deuxièmement, il y a mon Grand.
Mon Grand qui passe en quatrième année. Déjà…
Mon Grand qui en fait du chemin depuis le début sa scolarité; c’est fou ce qu’il s’est développé et épanoui.

Cet été, on a aussi découvert qu’il a un TDA.
Pas de “H”. Mais avec “Impulsivité”. Et un peu d’anxiété aussi. C’est pas si simple, un diagnostic! D’autres enfants sont hyperactifs, certains avec opposition, quelques autres sans; une bonne partie des TDA(H) vivent de l’anxiété… mais pas tous… Mais bon: le diagnostic de mon Grand, c’est celui-là: “TDA avec impulsivité”.

Je me posais des questions par rapport à lui depuis plusieurs années déjà… Nos enfants, quand même, on les connaît…

À l’école, tout se passait plutôt bien.
Il a toujours été très intelligent en plus de posséder une excellente logique; il s’en tirait bien avec ses apprentissages d’autant plus qu’à l’alternatif, les enseignants s’adaptent au rythme des élèves. Ce faisant, il a toujours bien progressé.

Et comme dans son diagnostic on ne retrouve pas le “H” de “Hyperactif”, ça peut parfois passer un peu plus inaperçu dans une classe surtout quand, somme toute, l’enfant progresse bien.

Moi j’ai toujours vu, au quotidien, comme mon grand garçon peut être lunatique. Comme le seul fait de se concentrer sur une tâche lui demande souvent une énergie quasi surhumaine… alors imaginez son état quand il doit se concentrer sur plusieurs à la fois..!

Pour lui nommer une consigne, il faut arrêter la télé, la musique, ou toute source de distraction potentielle. Il doit absolument nous regarder dans les yeux. On ne doit pas nommer plus de quelques consignes à la fois et encore, il faut souvent les répéter. Vous aurez deviné que réussir à quitter la maison le matin relève souvent du miracle!

À la maison et à l’école, on observait sa difficulté à planifier et à s’organiser, tout comme on notait que l’orthographe était pour lui un défi… je dirais même un GROS défi (ça l’est encore d’ailleurs!).

Alors de concert avec son orthopédagogue, après environ 5 ou 6 rencontres, on a décidé que l’idéal pour mon Grand était de consulter en neuropsychologie.

Quelle était la source de ses difficultés?
Une dysorthographie?
Un trouble déficitaire de l’attention?
Cette consultation était la chose à faire pour en avoir le coeur net.

Pour nous, en tant que parents, le fait d’avoir un diagnostic nous permet deux choses:
de mieux comprendre ce que vit notre enfant et de lui offrir toutes les ressources nécessaires à la bonne poursuite de sa scolarité, tout cela dans l’objectif de préserver sa confiance, son estime de lui-même, sa motivation et son désir de persévérer.

Pour nous, cette année, la rentrée est synonyme d’une nouvelle aventure.

Notre Petit Poulet se laissera émerveiller par un monde d’apprentissages et de découvertes alors que notre Grand, lui, aura droit à des mesures adaptatives qui seront mises en place graduellement pour mieux le supporter dans ses apprentissages.

Alors on se lance et on apprivoise la nouveauté, un jour à la fois.

Bonne rentrée!

Commentaires