Les forces de l’enfant ayant un TDAH

5 à 17 ans
Retour

Y aurait-il des avantages à avoir un TDAH? Est-ce que ce trouble serait aussi associé à des forces?

Les troubles de l’attention sont souvent abordés sur le plan des difficultés vécues par les élèves concernés ainsi que leur famille. Mais y aurait-il des avantages à avoir un TDAH? Est-ce que ce trouble serait aussi associé à des forces? Voyons ce que certains experts mentionnent à ce sujet.

Des habiletés dans les sports

Sur le plan physique, le Dr Guy Falardeau remarque certains traits souvent présents chez les enfants ayant un TDAH.

Motricité globale
Dans son livre intitulé «L’enfant impulsif» (1), ce pédiatre mentionne que les enfants ayant un TDAH ont généralement une bonne motricité globale, ce qui favorise la pratique de certains sports très physiques (ex: sports de combat, sports de vitesse, sports de raquette, etc.).

Énergie et témérité
Ils ne comptent pas l’énergie qu’ils investissent dans le sport, alors ils se portent souvent volontaires pour les activités exigeant une forte dépense d’énergie. Le Dr Falardeau énonce également que les enfants ayant un TDAH ont souvent une tendance à la témérité, ce qui fait qu’ils sont attirés par les sports extrêmes.

Ainsi, comme ils ne sont pas ralentis par la peur, ils sont en mesure d’apprendre plus rapidement que les autres.

Un mode de pensée particulier

Sur le plan cognitif, la psychologue Diane Dulude explique dans son livre «Le TDAH, une force à rééquilibrer» (2) que certaines caractéristiques du trouble d’attention se traduisent en forces potentielles.  

La pensée par images
À titre d’exemple, la personne ayant un TDAH tend à aborder le monde à travers la pensée par images, qui est de 5 à 7 fois plus rapide que la pensée linéaire verbale. On peut se représenter la pensée linéaire comme la lecture d’un livre, et la pensée par images comme étant une vue d’ensemble. La pensée par images serait plus efficace pour traiter les problèmes complexes.

Créativité
L’auteure précise également que les personnes ayant un TDAH ont un mode de pensée qui favorise la créativité. Ainsi, ils sont davantage en mesure de penser « hors du cadre ».

Des enfants sensibles

Intuition, spontanéité, humour et curiosité!
Sur le plan de la personnalité, toujours selon la psychologue Diane Dulude, les enfants ayant un TDAH seraient décrits par leurs proches comme étant intuitifs, spontanés et ayant un fort sens de l’humourCes enfants seraient capables de poser un regard différent et unique sur les choses en plus d’être imaginatifs, curieux et originaux.  

Éveil sensoriel
La sensibilité apparait également comme une caractéristique attribuée à ces enfants. Leur niveau d’éveil sensoriel serait plus aussi grand.

Selon Diane Dulude: «Une personne affectée d’un TDAH ne serait pas incapable d’être attentive aux détails, comme on le croit souvent, mais serait en fait sensible à tous les détails.» L’auteure parle même d’un sur-éveil sensoriel. Cette grande sensibilité et cette acuité sensorielle leur permettent d’avoir une perspective complète de différentes situations.  

Elles permettent à l’enfant de décoder les subtilités des messages non verbaux ou des vécus affectifs et relationnels de son milieu. Par contre, être ouvert à la moindre parcelle d’information sensorielle peut aussi engendrer une surstimulation qui peut pousser l’enfant à se refermer. Il doit donc apprendre à doser cette force.

Un concept de soi fragile

Malgré ces forces potentielles, les problèmes rencontrés au quotidien par l’enfant ayant un TDAH le conduisent souvent à avoir un concept de soi négatif. Les parents peuvent avoir une influence sur le concept de soi de leur enfant. Voici les principaux facteurs à prendre en compte à la maison (1).

Le soutien et l’implication parentale
Le soutien de la mère serait lié à la valeur personnelle et celle du père, au développement du sentiment de compétence.

La chaleur et l’acceptation parentale
La présence des parents ne suffit pas: elle doit être perçue comme étant chaleureuse. L’enfant doit aussi sentir qu’il est accepté tel qu’il est, avec ses forces et ses faiblesses.

Les attentes parentales réalistes et cohérentes
Celles-ci doivent s’ajuster en fonction de l’âge et des compétences de l’enfant.

Le style parental démocratique
Les parents qui ont un style démocratique établissent des règles claires. Ils aident l’enfant à comprendre l’équilibre entre la liberté et les limites. Ils donnent des choix et sont prêts à négocier au besoin.

Le modelage
Les parents démontrent un concept de soi positif et font face aux difficultés en adoptant une approche de résolution de problèmes.

La théorie des enfants-orchidées

Le parent joue sans contredit un rôle déterminant, surtout auprès des enfants à risque de développer des problèmes de comportement et d’apprentissage, comme c’est cas pour ceux ayant un TDAH.  

En effet, des chercheurs de l’Université Stanford en Californie ont élaboré une théorie à ce sujet, celle des enfants-orchidées.

Cette théorie stipule que: «Les enfants sensibles, comme les orchidées, sont plus difficiles à élever et à soigner, mais ils peuvent s’épanouir en individus forts qui présentent des aptitudes exceptionnelles quand ils ont grandi dans un milieu où on en a pris soin, où on les a soutenus et encouragés.»(2)

La stabilité et le soutien familial apparaissent comme deux conditions favorisant la réussite de ces enfants.

À retenir

  • Les enfants ayant un TDAH présentent souvent de grandes habiletés dans les sports.
  • La personne vivant avec un TDAH tend à aborder le monde à travers la pensée par images, qui est de 5 à 7 fois plus rapide que la pensée linéaire verbale.
  • Ce sont des enfants sensibles, intuitifs, curieux et spontanés qui ont de plus un grand sens de l'humour!
  • Leur niveau d’éveil sensoriel serait plus aussi grand.
  • La stabilité et le soutien familial apparaissent comme deux conditions favorisant la réussite de ces enfants.

Références

— Dernière mise à jour: 20 octobre 2016

Biographie

Orthopédagogue, M.A., doctorante en éducation

Élisabeth est orthopédagogue, étudiante au doctorat et maman de deux garçons.  Par le biais de ses réalisations en recherche et de son travail d’orthopédagogue, elle tente d’améliorer la qualité des services offerts aux élèves en difficultés d’apprentissage. Elle s’est aussi donné comme mission de contribuer à établir des ponts entre le milieu de la recherche et le milieu de la pratique. Comme elle croit fortement à l’importance de la prévention, sa contribution au site aidersonenfant.com lui permet de contribuer à la prévention des difficultés en fournissant aux parents des informations de qualité basées sur la recherche en pédagogie.

Lire la suite →

Sur le même thème

Blogue

Dysphasie: le cheminement courageux d’une maman

Être maman comporte déjà son lot de défis, mais être maman de trois enfants dont deux des filles sont dysphasiques demande une bonne dose de…

Blogue

Dysphasie: quand l’enfant devient une jeune adulte épanouie

Être une enfant et devoir faire face aux défis liés à la croissance et à la découverte du monde est une belle aventure parsemée de…

Blogue

Quand je suis la dernière en classe

«Pendant un examen du Ministère, tu vois les autres élèves un à un déposer leur évaluation et quitter la classe. Tu jettes un coup d'œil…
5 à 17 ans

Article

Enfant doué, comment favoriser son bien-être?

Être un enfant doué peut être une aventure positive empli de défis. Comment garder motivé un enfant dont les intérêts sont vastes et variés? Du…
5 à 17 ans

Article

Déconfiner en conscience… et en famille

Confinement oblige, nous avons dû abandonner notre manière de vivre au cours des derniers mois pour en inventer une nouvelle. Mais maintenant que le vent…