La motivation scolaire, ça se cultive!

On sait que la motivation chez les adultes a un impact direct sur leur performance au travail. Or, il en est de même chez les enfants! Voyez comment vous pouvez aider votre enfant à se sentir motivé et ainsi favoriser sa réussite scolaire!

Mon enfant est-il motivé?

Pour faire des apprentissages et réussir à l’école, votre enfant doit bien sûr avoir des habiletés sur le plan cognitif (mémoire, attention, etc.), mais il doit aussi être motivé. En effet, la motivation constitue un élément incontournable de la réussite scolaire. Mais comment peut-on savoir si son enfant est motivé?

# À découvrirSe préparer pour la rentrée… dans le plaisirPlus de détails →

Qu’est-ce que la motivation scolaire?

La motivation se définit comme étant l’ensemble des forces ou l’énergie qui poussent l’enfant à agir (Duclos, 2010). Selon Rolland Viau, chercheur qui étudie le concept de motivation scolaire depuis plus de 25 ans, la motivation tire sa source dans les perceptions de l’enfant : les perceptions que l’enfant a de lui-même (par exemple, « Suis-je capable de réussir? ») et de son environnement (par exemple, « Ce travail ne sert à rien »). Ses perceptions l’amènent à choisir s’il s’engage ou non dans l’activité pédagogique qu’on lui propose.

Les sources de la motivation

Les perceptions que l’enfant a de lui-même sont au coeur de la définition de la motivation scolaire, selon Roland Viau. Voyons plus en détail en quoi consistent ces perceptions.

1. La perception de la valeur de l’activité

Peut-être vous est-il déjà arrivé d’entendre des commentaires tels que : « À quoi ça sert de faire ce travail? » ou « Pourquoi je perdrais du temps à lire ce texte? ». Ce genre de commentaires nous renseignent sur la valeur que l’enfant accorde à l’activité pédagogique.

Pour que l’enfant accorde de la valeur à une activité pédagogique, il doit en saisir l’utilité (par exemple, « Je veux devenir vétérinaire, donc je dois faire des cours de biologie ») et en tirer un certain intérêt (par exemple, «J’ai du plaisir lorsque je suis au laboratoire informatique »).

Le rôle du parent

Pour aider votre enfant à accorder une valeur positive aux activités pédagogiques proposées par son enseignant et à l’école de façon générale, vous avez un rôle à jouer. Voici quelques moyens proposés dans le livre La motivation des enfants : Le rôle des parents.

Présentez une image positive de l’école à votre enfant:

  • Exprimez votre confiance envers l’école.
  • Prenez connaissance des documents rapportés par l’école.
  • Encouragez votre enfant à exprimer sa fierté pour son école.
  • Exprimez de l’intérêt pour les activités organisées par l’école.
  • Participez aux rencontres, conférences et fêtes qui ont lieu à l’école.
  • Abstenez-vous de critiquer l’école et le système scolaire devant votre enfant.

Valorisez les apprentissages faits à l’école:

  • Ayez confiance dans les méthodes d’enseignement utilisées par les enseignants.
  • Aidez votre enfant à percevoir l’intérêt et l’utilité des matières scolaires.

Harmonisez vos actions à celles des enseignants:

  • Profitez des rencontres pour donner de l’information à l’enseignant sur votre enfant.
  • Discutez avec l’enseignant du travail de votre enfant à l’école et à la maison.
  • Questionnez l’enseignant.

2. La perception de sa compétence

Avez-vous déjà entendu votre enfant vous dire : « Je ne serai jamais capable de faire ce travail » ou « Je ne suis vraiment pas bon en math ». Ces commentaires nous donnent de l’information sur la perception que l’enfant a de sa compétence. C’est un jugement qu’il porte sur sa capacité à réussir une activité pédagogique qui lui est proposée.

Il ne faut cependant pas confondre la perception qu’un élève a de sa compétence avec l’estime de soi. L’estime de soi correspond à la valeur que l’enfant s’accorde de façon générale. La perception de sa compétence se rattache à une activité pédagogique en particulier, comme la résolution de problèmes, la lecture ou l’écriture d’un texte.

Le rôle du parent

Pour aider votre enfant à se construire une bonne image de soi et à développer le sentiment qu’il peut réussir à l’école, il doit acquérir la capacité de s’autoévaluer. Trois stratégies vous sont suggérées pour aider votre enfant à développer cette habileté. Des moyens pour renforcer le sentiment de compétence vous sont aussi proposés (Darveau et Viau, 1997).

3 stratégies pour encourager votre enfant à s’autoévaluer:

  • Posez des questions à votre enfant pour l’aider à s’autoévaluer (ex.: Est-ce que tu te trouves bon en mathématiques? As-tu l’impression d’avoir fait beaucoup d’efforts en sciences?)
  • Suggérez à votre enfant de brosser un portrait de lui-même à l’aide d’une grille. Utilisez ce document pour vous aider.

  • Demandez à votre enfant de compléter des phrases :
    • Si j’avais à recommencer une activité en français, j’aimerais…
    • Je trouve difficile de…
    • J’aurais besoin d’aide pour…

Moyens pour favoriser le sentiment de compétence chez votre enfant:

  • Ayez des attentes réalistes envers votre enfant.
  • Témoignez votre confiance en le responsabilisant et en l’écoutant.
  • Reconnaissez l’importance de l’erreur dans l’apprentissage.
  • Réagissez aux bulletins de façon positive et constructive.
  • Aidez votre enfant lors des apprentissages difficiles.
  • Soutenez votre enfant dans les moments de découragement.

3. La perception de contrôlabilité

Comme parent, vous avez peut-être déjà utilisé la technique des faux choix avec votre enfant (Par exemple : « Veux-tu prendre ton bain avant ou après le souper? ») pour l’inciter à accomplir une tâche. En donnant un choix à votre enfant, celui-ci sent qu’il exerce un certain contrôle sur la situation. Ce désir de contrôle se manifeste aussi dans les travaux scolaires. La perception de contrôlabilité se définit comme le degré de contrôle qu’un élève croit exercer sur le déroulement d’une activité.

Le rôle du parent

Les parents peuvent aider les enfants à développer leur sentiment de contrôle, afin d’augmenter leur motivation. Voici quelques moyens (Darveau et Viau, 1997).

Aidez votre enfant à prendre conscience du contrôle qu’il exerce sur l’école:

  • Faites un exercice avec votre enfant. Faites la liste des différentes dimensions de la vie scolaire et demandez-lui de déterminer si cela lui est imposé ou s’il peut exercer un contrôle. Utilisez ce document pour vous aider au besoin.

Aidez votre enfant à assumer la gestion des responsabilités liées à sa vie scolaire à la maison:

  • Préparez votre enfant à avoir le sens des responsabilités :
    • Engagez une discussion sur le sens du mot « responsable »
    • Tenez compte de l’âge et de la personnalité de votre enfant
  • Donnez à votre enfant l’occasion d’assumer des responsabilités. Pour vous guider, utilisez le tableau des responsabilités.

  • Aidez votre enfant à assumer ses responsabilités.
    • Officialisez l’entente à l’aide d’un document écrit.
    • Si l’enfant respecte ses engagements, d’autres responsabilités pourraient lui être accordées après un certain laps de temps.
    • Si l’enfant ne respecte pas ses engagements, il devra assumer les conséquences de ses actes ou des privilèges pourraient lui être enlevés.

À retenir

  • La motivation est l’ensemble des forces ou de l’énergie qui poussent l’enfant à agir.
  • La perception de la valeur de l’activité, la perception de sa compétence et la perception de contrôlabilité influent sur la motivation.
  • Le parent peut présenter une image positive de l’école et valoriser les apprentissages de son enfant pour qu’il accorde plus de valeur aux activités pédagogiques.
  • Aider son enfant à s’autoévaluer et l’encourager contribuent à renforcer son sentiment de compétence.
  • Préparer son enfant à avoir des responsabilités augmente son sentiment de contrôle.

Références

  • DARVEAU, P., et R. VIAU (1997). La motivation des enfants : Le rôle des parents, Saint-Laurent, Éditions du renouveau pédagogique inc., p. 97.
  • VIAU, R. (2009). La motivation à apprendre en milieu scolaire, Saint-Laurent, Éditions du renouveau pédagogique inc.

Commentaires