Utiliser le contexte pour mieux lire

6 ans
Retour

La troisième stratégie à développer pour apprendre à lire est d'utiliser le contexte pour permettre au lecteur débutant de gagner en rapidité et surmonter certains blocages. Voici une démarche qui vous permettra d’aider votre enfant à utiliser le contexte lorsqu’il lit.

L'importance de la 1re année

La première année de l’école primaire (à l’âge de 6 ans généralement) est particulièrement cruciale pour l’apprentissage de la lecture et donc pour le cheminement scolaire de l’enfant. Des recherches ont démontré qu’un enfant qui réussit bien en lecture en première année a plus de chances de succès à l’école dans les années qui suivent. Les lecteurs de 1re année ont besoin de développer trois stratégies pour en arriver à une lecture de plus en plus fluide. Ils doivent développer leurs habiletés sur le plan :

  • Du décodage
  • De la reconnaissance de mots
  • De l’utilisation du contexte

L’utilisation du contexte

L’utilisation du contexte consiste à se servir d’indices pour identifier un mot. Ces indices peuvent se trouver dans la phrase ou encore dans l’illustration.

En début d’apprentissage, le lecteur débutant utilise cette stratégie qui lui permet d’identifier des mots inconnus et de gagner en vitesse. Cela dit, cette stratégie peut parfois jouer des tours. Certains lecteurs débutants utilisent beaucoup trop le contexte et ils le font souvent pour contourner leur difficulté à décoder les mots. L’utilisation du contexte ne doit surtout pas remplacer le décodage, puisque le lecteur débutant a besoin de s’entrainer à décoder les mots nouveaux.

Somme toute, l’utilisation du contexte peut permettre au lecteur débutant de gagner en rapidité et peut l’aider à surmonter certains blocages. Vous pouvez donc encourager votre jeune lecteur à le faire. Soyez tout de même vigilant! Voici une démarche qui vous permettra d’aider votre enfant à utiliser le contexte lorsqu’il lit :

  1. Lorsque vous avez une phrase à lire, ciblez un mot qui peut être prédit facilement en utilisant le contexte.
  2. Cachez le mot en question à l’aide d’un bâtonnet ou d’un papier collant de couleur.
  3. Invitez votre enfant à prédire le mot.
  4. Déplacez le bâtonnet afin que votre enfant puisse voir la première lettre du mot. Relisez la phrase et suggérez-lui de vérifier si cette première lettre est bien celle du mot qu’il avait en tête. Si ce n’est pas le cas, il devra tenter d’émettre une nouvelle hypothèse. ¸
  5. Dégagez le mot au complet et vérifiez avec votre enfant si le mot concorde avec son hypothèse.

Vous pourriez également essayer cette démarche lorsque votre enfant bloque sur un mot difficile à lire. Ainsi, il prendra conscience de l’importance de se fier aux indices du contexte (phrase, images, etc.), mais également les indices contenus dans le mot (les lettres).

Références

  • Ellery, V. (2009). Creating Strategic Readers: Techniques for Developing Competency in Phonemic Awareness, Phonics, Fluency, Vocabulary, and Comprehension. International Reading Association.
  • Giasson, J. (2011). La lecture: Apprentissage et difficultés. Montréal : Gaëtan Morin éditeur: Chenelière Éducation.
  • Laplante, J. (2001). Raconte-moi les sons. Québec : Éditions Septembre.
  • Saint-Laurent, Giasson et Drolet. (2001).
  • Lire et écrire à la maison : Programme de littératie familiale favorisant l’apprentissage de la lecture. Montréal : Chenelière Éducation.
  • Lire et écrire à la maison : Programme de littératie familiale favorisant l’apprentissage de la lecture. Montréal : Chenelière Éducation. Bellanger, F. (2000). 70 activités pour un apprentissage efficace de la lecture. Paris : Éditions Retz.
  • Activités pour améliorer les habiletés de décodage. Université Laval.
  • Intervention en lecture au moyen d’un enseignement explicite, CSMP (Christian Boyer)

À retenir

  • L’utilisation du contexte consiste à se servir d’indices pour identifier un mot.
  • L’utilisation du contexte peut permettre au lecteur débutant de gagner en rapidité et peut l’aider à surmonter certains blocages.

— Dernière mise à jour: 10 octobre 2017

Biographie

Orthopédagogue, M.A., doctorante en éducation

Élisabeth est orthopédagogue, étudiante au doctorat et maman de deux garçons.  Par le biais de ses réalisations en recherche et de son travail d’orthopédagogue, elle tente d’améliorer la qualité des services offerts aux élèves en difficultés d’apprentissage. Elle s’est aussi donné comme mission de contribuer à établir des ponts entre le milieu de la recherche et le milieu de la pratique. Comme elle croit fortement à l’importance de la prévention, sa contribution au site aidersonenfant.com lui permet de contribuer à la prévention des difficultés en fournissant aux parents des informations de qualité basées sur la recherche en pédagogie.

Lire la suite →

Sur le même thème

16 ans

Article

Bal des finissants: nos ados en ont gros sur le coeur

On en parle depuis plusieurs semaines déjà et maintenant, ça y est, nous en sommes véritablement à la fin de l’année et nos ados se…

Blogue

Changer le monde de l’éducation une valeur à la fois!

Alors que l'enseignement à distance a la cote, quelle est la valeur des classes en présentiel? En cette ère où le monde de l'éducation est…
5 à 17 ans

Article

La rentrée 2021: et si on en faisait notre alliée?

Alors que nous avons les deux pieds bien ancrés dans la rentrée, certains parents et certains enfants sentent le stress les envahir. Mais si le…
5 à 12 ans

Article

Comprendre le programme d’éducation à la sexualité de nos enfants au primaire

Depuis 2018, les élèves de la maternelle à la 6e année reçoivent entre cinq et quinze heures de cours sur la sexualité. Pourquoi leur expliquer…
6 à 17 ans

Article

Éducation à la sexualité: pourquoi et comment collaborer avec l’école ?

Depuis 2018 le programme d’éducation à la sexualité à l’école prévoit 5 heures par année au primaire et 15 heures au secondaire. Comme parent, parler…