Comprendre le programme d’éducation à la sexualité de nos enfants au primaire

5 à 12 ans
Retour

Depuis 2018, les élèves de la maternelle à la 6e année reçoivent entre cinq et quinze heures de cours sur la sexualité. Pourquoi leur expliquer à leur âge ce qu’est une relation sexuelle? Pourquoi leur parler de masturbation? Pourquoi leur expliquer l’alphabet LGBTQ+? Un article où la sexologue Louise Groleau répond aux questions que bien des parents se posent et défait certains mythes en lien avec le programme d'éducation à la sexualité chez les élèves du primaire.

Depuis l’automne 2018, le Ministère de l’Éducation a imposé aux écoles primaires l’implantation et l’application d’un programme d’éducation à la sexualité pour tous les enfants de la maternelle à la 6e année. Les enseignants ont pris connaissance des contenus obligatoires et les animent désormais dans leurs classes. Plusieurs enseignants ont la chance de compter sur l’expertise de conseillers pédagogiques spécialisés sur ce sujet qui sont parfois eux-mêmes sexologues. D’autres écoles invitent des sexologues, infirmières ou intervenants de divers organismes pour les accompagner dans ce mandat.

Thèmes et résumé des contenus en éducation à la sexualité au primaire

Source: Ministère de l’Éducation du Québec.

Faut-il le rappeler, la sexualité de nos enfants n’apparaît pas à la puberté. En fait, elle commence à se développer dès la naissance et les enfants du primaire manifestent des comportements sexualisés tout au long de leur parcours. Ce qui habite les enfants de ce groupe d’âge, c’est d’abord la curiosité, l’exploration, le besoin de ressentir des sensations agréables et non pas le plaisir génitalisé, la séduction ou les fantasmes. Ce sont nos yeux d’adultes qui accordent parfois une valeur érotique à leurs comportements. Comme sexologue, il m’arrive d’entendre des adultes exprimer des commentaires comme ceux-ci:

  • «Il va en briser des cœurs.»
  • «Ils forment un beau petit couple.»
  • «Je vais devoir commencer à surveiller ma fille, car il y a bien des soupirants autour.»

Ces quelques exemples illustrent bien le regard porté par certains adultes au sujet de comportements qui sont pourtant sains chez les enfants.

3 idées préconçues

Des parents s’inquiètent aussi que ce programme affecte l’innocence des enfants alors qu’en réalité le programme d’éducation à la sexualité cherche à transmettre une vision positive de la santé sexuelle aux enfants et à briser leur méconnaissance.

Lorsque je dis que je parle de sexualité aux enfants, on me questionne.

1. Pourquoi leur expliquer à leur âge ce qu’est une relation sexuelle?

Je réponds que ce thème n’est pas abordé au primaire, mais uniquement au secondaire. Si un enfant veut aborder ce sujet en classe, je lui recommande d’en parler avec ses parents. Ceux-ci décideront s’ils souhaitent ou non donner des explications à leur enfant.

2. Pourquoi leur parler de masturbation?

Bien que la masturbation soit l’une des expressions sexuelles les plus fréquentes dans l’enfance, le thème n’est pas non plus directement abordé au primaire. La principale recommandation du programme consiste à expliquer aux enfants qu’il s’agit d’un geste intime qui doit se vivre dans un lieu privé à l’abri des regards comme sa chambre à la maison et non dans un lieu public. Par ailleurs, éprouver des sensations agréables en se masturbant, c’est naturel, correct et ça ne devrait pas susciter d’émotions désagréables. Donc, il s’agit de mettre des balises et de normaliser et non, d’interdire.

3. Pourquoi leur expliquer l’alphabet LGBTQ+ ?

Je précise que le programme aborde la diversité sexuelle et le respect des différences sans expliquer de manière détaillée chacune des lettres de cet alphabet. Au troisième cycle du primaire, précisément en 6e année, il est recommandé de parler d’orientation sexuelle. Pour le reste, il faut développer chez les enfants une attitude respectueuse envers les personnes peu importe leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. Ainsi, une école qui souhaiterait aller plus loin pour accueillir un enfant à l’identité fluide ou créative pourrait faire appel à un organisme comme Enfants transgenres Canada ou à un sexologue.

Curiosité et exploration

Les questions des enfants concernent la conception, la naissance, les différences anatomiques, les émotions, les stéréotypes, les rôles sexuels, l’identité de genre, la puberté et même l’orientation sexuelle. On le sait, ils cherchent des réponses là où ils peuvent et trop souvent en utilisant Internet. Comme leur esprit critique n’est pas encore très aiguisé, ils croient souvent sans discernement ce qu’ils lisent ou malencontreusement découvrent et ils accèdent à des réponses inadéquates pour leur âge.

Ils aiment aussi utiliser des expressions et des mots relatifs à la sexualité. La plupart en connaissent une vingtaine. Certains s’en serviront pour blaguer, pour nommer des parties intimes ou pour observer la réaction des adultes. Ils vivront aussi leurs premiers comportements: se donner la main, se faire des câlins ou jouer à s’embrasser. Si l’écart d’âge est de deux ans entre les enfants et s’il y a absence de peur ou d’émotions désagréables, il faut se rappeler que cela est sain. Enfin, il faut que ces jeux soient consentis et ne causent pas de tort à d’autres enfants.

Vie affective et croissance

Durant tout le primaire, les enfants développent des liens d’amitié et apprennent à gérer des émotions agréables et désagréables et à donner et recevoir des gestes affectueux. Certains manifesteront aussi un intérêt romantique et ainsi, ils expriment à la fois du plaisir, de la joie, de la peur et même du dégoût devant certains comportements sexuels même si ces comportements sont sains. Le programme d’éducation à la sexualité vise à les accompagner dans cet apprentissage.

De plus, tout au long de leur parcours au primaire, les enfants vont poursuivre leur croissance physique et mentale. Ils seront amenés à accueillir les changements liés à la puberté dans leur corps et celui des autres. Enfin, ils seront guidés dans l’ouverture et le respect de la diversité corporelle.

Une collaboration entre les parents et l’école

Vous aurez compris que l’éducation à la sexualité commence très tôt dans l’enfance et qu’il est le fruit d’une collaboration entre l’école et la famille afin de favoriser des comportements sains chez l’enfant. Aussi, les thèmes et les objectifs du programme du ministère de l’éducation ont été réfléchis et élaborés par des experts multidisciplinaires en tenant compte du développement psychosexuel des enfants, des conclusions de multiples recherches et études probantes au sujet de la sexualité des enfants.

À retenir

  • Les 5 thèmes abordés dans le cadre du cours de l'éducation à la sexualité au primaire sont:
    • Vie affective et amoureuse;
    • Agression sexuelle;
    • Croissance sexuelle et image corporelle;
    • Identité, rôles sexuels et normes sociales;
    • Grossesse et naissance.
  • La sexualité de nos enfants se développe dès la naissance.
  • Les enfants du primaire manifestent des comportements sexualisés tout au long de leur parcours.
  • L’éducation à la sexualité commence très tôt dans l’enfance et il est le fruit d’une collaboration entre l’école et la famille.

Des incontournables

Voici quelques ressources à utiliser avec vos enfants pour favoriser une éducation à la sexualité en lien avec le programme du primaire.

— Dernière mise à jour: 26 mars 2021

Biographie

Sexologue

Depuis plus de trente ans, j’accompagne, j’enseigne, je soutiens et je collabore avec le réseau de l’éducation et les parents. J’ai la certitude que l’éducation à la sexualité est plus porteuse et efficace lorsqu’une collaboration entre l’école et la famille est établie. Depuis deux ans, j’offre des services pédagogiques d’éducation à la sexualité et des services de relation d’aide aux enfants, adolescents et aux adultes. Mes services professionnels sont confidentiels, bienveillants, empathiques, empreints d’ouverture et axés sur la recherche de solutions. Je suis passionnée par la littérature jeunesse, les essais sur la santé mentale et diverses expositions artistiques (salon du livre, photos, peinture, etc). J’offre des services en télé pratique et en clinique à la Clinique Inter-Santé Rive-Sud

Lire la suite →

Sur le même thème

6 à 17 ans

Articles

Éducation à la sexualité: pourquoi et comment collaborer avec l’école ?

Depuis 2018 le programme d’éducation à la sexualité à l’école prévoit 5 heures par année au primaire et 15 heures au secondaire. Comme parent, parler…
5 à 12 ans

Articles

Le consentement et nos enfants: comment leur apprendre à dire NON!

Apprendre la notion de consentement à son enfant est essentiel au développement du sens de son intégrité physique et sexuelle. Mais comment s’y prendre? Quels…
5 à 12 ans

Articles

Les mathématiques: déboulonnons les mythes

Les mathématiques! Certains adorent et d'autres détestent. Cette matière, pourtant essentielle, fait l’objet d’une foule de préjugés tenaces et difficiles à déconstruire. Les garçons sont-ils…

Blogues

Changer le monde de l’éducation une valeur à la fois!

Alors que l'enseignement à distance a la cote, quelle est la valeur des classes en présentiel? En cette ère où le monde de l'éducation est…
6 à 17 ans

Articles

Éducation à la sexualité: pourquoi et comment collaborer avec l’école ?

Depuis 2018 le programme d’éducation à la sexualité à l’école prévoit 5 heures par année au primaire et 15 heures au secondaire. Comme parent, parler…

Blogues

S’améliorer en orthographe, un jeu d’enfant même en confinement! Témoignage d’une maman enseignante

Depuis quelques semaines déjà, les enfants ne vont plus à l’école et les motiver à faire quelques exercices d'orthographe que ce soit peut se révéler…
16 ans

Articles

Bal des finissants: nos ados en ont gros sur le coeur

On en parle depuis plusieurs semaines déjà et maintenant, ça y est, nous en sommes véritablement à la fin de l’année et nos ados se…