Éducateur spécialisé ou psychoéducateur? Comment choisir le bon professionnel pour aider mon enfant.

Manque d’intérêt dans les études, des notes qui diminuent, des colères inhabituelles, etc., les enfants et les adolescents ont parfois des comportements qui laissent perplexe. Éducateurs spécialisés et psychoéducateurs peuvent intervenir. Mais comment savoir vers quel professionnel vous tourner? Voici tout ce que vous devez savoir afin de bien choisir l’aide dont vous et votre enfant avez besoin.

Vous sortez du bureau de votre médecin et à la suite de cette visite, il vous réfère vers les services éducatifs ou vers la psychoéducation. De quelle façon ces professionnels peuvent-ils vous aider dans votre quotidien auprès de votre famille? Comment savoir vers quelles ressources se diriger en tant que parent?

Vignette éducateur spécialisé

Votre belle Charlotte a maintenant 4 ans. Elle est tout ce que vous avez toujours désiré pour votre enfant, elle se développe bien et est appréciée de tous à la garderie autant de son éducatrice que de ses amis. Par contre, le soir, lors de la routine du dodo, elle se métamorphose en petit monstre. Tous les prétextes sont bons pour ne pas dormir. Elle vous réclame à ses côtés, vous demande une autre histoire, un autre bisou. Lorsque vous fermez la porte et la lumière, elle crie, veut un verre d’eau, elle a oublié d’aller aux toilettes. Le même scénario se répète la nuit. Elle prend un temps interminable à s’endormir. Vous êtes épuisé par ce moment qui revient tous les jours. Vous ne savez plus quoi faire. Une amie vous suggère alors de faire appel aux services d’une éducatrice spécialisée.

L’éducatrice viendra alors vous rencontrer pour faire une première cueillette d’information afin de bien cibler le besoin et elle pourra ensuite vous soutenir dans l’application de stratégies que vous aurez pris le temps de choisir ensemble. Elle pourra alors vous proposer plusieurs stratégies selon vos besoins et avec lesquelles vous serez à l’aise de travailler. Après quelques semaines, une évaluation de la situation sera faite afin de déterminer si les stratégies ont fonctionné ou si on doit les changer. Le tout se fera dans un contexte de confiance et dans le respect des valeurs et des besoins de chacun.

Selon l’AEESQ (l’association des éducateurs et des éducatrices du Québec), l’éducateur est un acteur crucial du mieux-être. Son principal objectif est de favoriser le développement, le recouvrement des compétences et la reprise des habitudes de vie afin que les personnes atteignent un niveau d’adaptation optimale.

Afin de proposer une intervention efficace et rigoureuse, l’éducateur spécialisé:

  • effectue une cueillette d’information et fait de l’observation afin de bien cibler le besoin;
  • propose des stratégies, établit un plan d’action et s’assure de son application;
  • supporte la famille dans le processus d’intervention;
  • évalue si le plan d’action a été efficace.

Vignette psychoéducateur

À titre d’exemple, un parent s’inquiète de l’anxiété que manifeste sa fille âgée de 15 ans. L’anxiété semble avoir des impacts négatifs sur l’ensemble des sphères de la vie de sa fille : sphère sociale, affective et familiale. La problématique est persistante depuis quelques années. L’élément déclencheur semble avoir été la période d’intimidation vécue par l’adolescente à l’école primaire en 6e année. Le parent fait une demande en psychoéducation suite à des questionnements du médecin de famille.

Le médecin de famille se questionne sérieusement à savoir si l’anxiété relève d’un trouble d’anxiété généralisée et souhaite comprendre la problématique de façon plus globale et systémique. Le psychoéducateur pourra donc soutenir l’adolescente dans son fonctionnement adaptatif au quotidien et s’il y a lieu, émettre une hypothèse diagnostique au médecin de famille en rédigeant ses observations au sein d’un bilan d’interventions psychoéducatives.

Concrètement, le psychoéducateur solidifie d’abord le lien de confiance pour ensuite évaluer l’adaptation psychosociale de l’adolescente et les forces de celle-ci par de l’observation dans l’environnement de cette dernière. Cette observation rigoureuse sera également réalisée par le biais de certains questionnaires précis en lien avec la problématique soulevée ou même des outils standardisés en lien avec les difficultés observées.

Le psychoéducateur observe la problématique dans différents milieux de vie, évalue les besoins personnels et les besoins d’adaptation de l’adolescente pour ensuite mettre en place, avec l’adolescente, des objectifs observables et mesurables dans un plan d’action réaliste et motivant. Enfin, le professionnel doit s’assurer de la mise en application des moyens inscrits dans le plan d’action psychoéducatif et accompagner l’adolescente dans ce qu’elle vit au quotidien.

Selon l’Ordre des psychoéducateurs du Québec, « le psychoéducateur intervient auprès de personnes aux prises avec des difficultés d’adaptation se manifestant sur le plan comportemental dans leurs différents milieux de vie. Le psychoéducateur privilégie l’action sur le terrain et évalue les besoins. Il est présent dans le quotidien des personnes qu’il accompagne. »

Afin de proposer une intervention efficace et rigoureuse, le psychoéducateur :

  • évalue l’adaptation psychosociale et les capacités adaptatives de la personne ou du groupe qu’il accompagne par de l’observation participante et systématique, par le recours à certains questionnaires et parfois à des tests standardisés appropriés à la situation ;
  • établit un programme, propose un plan d’intervention et voit à son application ;
  • évalue les résultats et l’efficacité de l’intervention.

Vignette éducateur spécialisé et psychoéducateur

L’éducateur et le psychoéducateur peuvent parfois travailler en étroite collaboration dans certains cas. Par exemple, votre enfant de 8 ans est à l’école et le directeur vous convoque pour vous parler de ses comportements dérangeants. De plus, ses notes diminuent et l’école craint l’échec scolaire. Votre médecin vous fait alors une référence pour des services d’évaluation en psychoéducation. Le psychoéducateur pourra alors faire une hypothèse diagnostique.

Afin de mieux documenter le rapport qu’il enverra à votre médecin, l’éducateur spécialisé ira faire des périodes d’observation en classe. Ensuite, le psychoéducateur et l’éducateur spécialisé pourront émettre ensemble des hypothèses sur la fonction du comportement de votre enfant et proposer des stratégies adaptées à ses besoins. Ce rapport permettra au médecin de confirmer le diagnostic de votre enfant.

Les avantages de l’interdisciplinarité au sein de l’accompagnement d’une famille aux prises avec des difficultés d’adaptation

Ensemble, ces deux professionnels de l’adaptation peuvent accompagner la famille en difficulté de façon complète et globale. Les deux professionnels de l’adaptation vont émettre, en travail d’équipe, des hypothèses sur la fonction d’un comportement problématique d’un individu.

Les difficultés d’adaptation vécues fréquemment auprès des familles sont :

  • La gestion inadéquate des émotions
  • Les difficultés d’encadrement
  • Les comportements d’opposition et de provocation
  • L’anxiété
  • Les désordres mentaux.
  • La gestion de crise

Il nous paraît important de répéter que le but du travail en interdisciplinarité est de modifier les conditions de l’environnement afin de favoriser un comportement positif chez un individu. En résumé, l’expertise du psychoéducateur n’empêche pas et ne limite pas l’expertise de l’éducateur spécialisé au sein d’un travail d’accompagnement auprès d’une famille en difficulté. Les deux peuvent donc travailler de façon individuelle ou ensemble selon les besoins de la famille et ainsi élaborer le plan d’action.

Voici les étapes dans l’élaboration du plan d’action :

  1. Observation des comportements de l’individu dans le milieu.
  2. Identifier les forces, les habiletés et les besoins de l’enfant.
  3. Émettre des hypothèses sur la fonction du comportement.
  4. Déterminer les objectifs à atteindre et les moyens pour aider l’enfant à combler son besoin.
  5. Application et généralisation du plan d’action au sein du quotidien de la famille.

L’importance des services éducatifs en pratique privée

Peu importe les difficultés que les familles peuvent rencontrer, il est important de comprendre que le processus de changement peut se faire sur une longue période de temps. Ce qui veut dire que lorsqu’une famille se décide enfin à demander de l’aide, elle peut se heurter à de longues listes d’attente dans le réseau public. Les délais peuvent mener la situation à se dégrader et la famille peut se décourager.

ll n’est donc pas rare qu’elle consulte en privé pour des services en orthophonie, en ergothérapie, en psychologie et en psychoéducation afin d’obtenir des résultats plus rapidement et ainsi retrouver une harmonie au sein de son quotidien. Les services en éducation spécialisée deviennent donc un atout intéressant pour les familles, considérant les coûts souvent moins élevés.

Quelques faits sur le travail d’éducateur spécialisé

  • Les services éducatifs étant facilement accessibles, l’éducateur peut aller à la maison, à la garderie ou même à l’école pour offrir un accompagnement plus complet.
  • Le travail de collaboration avec le psychoéducateur peut parfois s’avérer nécessaire dans certaines situations complexes. Par ailleurs, l’éducateur peut aussi travailler de façon autonome sur plusieurs problématiques, telles que la gestion des crises, les troubles du sommeil , les relations familiales, l’intégration à la garderie ou à l’école,etc.
  • La pratique privée en éducation spécialisée peut donc permettre d’obtenir des services rapides, concrets et adaptés à la situation de chaque individu. Nous avons à cœur d’outiller chaque personne qui nous consulte de façon personnalisée.

Commentaires