Enfant doué, comment favoriser son bien-être?

Être un enfant doué peut être une aventure positive empli de défis. Comment garder motivé un enfant dont les intérêts sont vastes et variés? Du point de vue des apprentissages, les enfants doués dépassent souvent les objectifs établis pour leur âge. Comme parent, comment répondre à leurs besoins scolaires, affectifs et sociaux? Quatre chercheures de l’Université du Québec à Trois-Rivières nous éclairent.

Alors que tous les enfants ont besoin d’être stimulés et du soutien de leurs parents, cela est d’autant plus vrai pour les enfants doués qui présentent des besoins particuliers au niveau des apprentissages et des relations sociales.

En effet, les besoins d’apprentissage des enfants doués dépassent souvent ceux des enfants du même âge en termes de diversité et de profondeur1, 2. Pour répondre à ces besoins, le parent pourrait être appelé à dépasser ses propres standards et attentes afin de suivre son enfant.

Considérant la grande sensibilité et le décalage possible entre les intérêts de l’enfant doué et ceux des enfants de son âge, le besoin de relations positives avec son entourage conduiront le parent à adopter une approche bienveillante et à encourager les relations avec des groupes de pairs lui ressemblant3, 4.

Nourrir la curiosité de l’enfant et son désir d’apprendre

Les enfants doués présentent souvent une grande curiosité, un besoin d’apprendre et un rythme d’apprentissage qui diffèrent des autres enfants du même groupe d’âge3, 4. Les parents sont encouragés à leur offrir des activités et des défis extrascolaires supplémentaires sachant que l’enrichissement leur est extrêmement bénéfique.

Les besoins des enfants doués sont variés et différents d’un enfant à l’autre3, 4. Il est donc important pour chaque parent d’apprendre à reconnaitre les besoins et les intérêts de leur enfant et d’y répondre en diversifiant les activités pour soutenir le développement de ses passions et talents.

S’il désire s’investir plus en profondeur dans une activité, il ne faut pas hésiter à l’accompagner. Certains enfants doués ont besoin d’aller jusqu’au bout de ce qu’ils peuvent apprendre sur un sujet5. Il faut cependant faire attention de ne pas les engager trop tôt dans un domaine de spécialisation mais plutôt privilégier l’exploration en bas âge.

Encourager l’enfant à prendre des risques et à essayer des activités dans des domaines plus difficiles pour lui peut lui permettre de développer de nouveaux intérêts et de maitriser de nouvelles habiletés. Accueillir les erreurs tout comme les opportunités d’apprentissage et les réussites. Lorsque des erreurs surviennent, adopter une attitude positive et favoriser la résolution du problème afin d’en ressortir grandi6.

La réponse à ces besoins peut se faire par le biais d’activités d’apprentissage avec d’autres enfants présentant les mêmes intérêts ou le même niveau développemental sur la plan intellectuel (par exemple, des enfants plus âgés) ou encore par le biais d’activités ludiques et créatives basées sur ses intérêts6.

4 exemples d’activités ludiques et créatives:

  • La bibliothèque offre de larges choix de livres et des clubs de lecture. Rassembler toutes les ressources disponibles sur les sujets qui intéressent votre enfant (livre, vidéos, site web).
  • Des camps d’été proposent des thématiques variées (ex. théâtre, danse, cuisine, cinéma, plein air, sciences, jeux vidéo).
  • Les musées offrent des activités pour tous les âges.
  • Les parcs et les forêts permettent de découvrir la nature au travers d’activités telles que la photo, l’observation des oiseaux et le camping.

5 façons de nourrir la relation positive avec ses parents et ses pairs

Une relation positive avec l’entourage prend une importance capitale dans le contexte de la douance puisque l’enfant doué démontre une grande sensibilité à l’autre et qu’il tend parfois à rencontrer des difficultés avec ses pairs7, 8, 9.

  • Comme parent, favorisez le contact et les échanges avec votre enfant et profitez-en pour le questionner et pousser ses réflexions. Le mettre au défi démontre votre intérêt pour son évolution, votre écoute, votre confiance en ses réflexions.
  • Éprouver du plaisir ensemble et développer un lien de confiance est garant d’une meilleure régulation des émotions souvent mise à l’épreuve chez l’enfant doué.
  • Favoriser les relations et les échanges avec les pairs et les groupes d’enfants qui partagent les mêmes intérêts.
  • Soyez un modèle quant aux respects des autres et trouvez des opportunités qui lui permettront de participer à des causes sociales qui rejoindront sa grande empathie et feront la différence dans son sentiment de compétences sociales.
  • Laisser votre enfant prendre des responsabilités appropriées pour son niveau de développement social et émotionnel afin qu’il développe sa confiance en lui5, 10, 11, 12.

À retenir

  • Reconnaitre et répondre aux besoins de l’enfant doué au-delà de la définition de ce qu’est la douance. L’enfant reste un être unique à découvrir et à comprendre. Il demeure un enfant avec des besoins d’enfant et cela même s’il semble parfois aussi articulé qu’un adulte.
  • Favoriser le lien avec le parent qui œuvre comme guide et soutien.
  • Faire confiance à l’enfant doué, le soutenir dans ses choix et lui permettre de faire des erreurs desquelles il apprendra.
  • Favoriser les contacts sociaux avec d’autres enfants.
  • Bien que l’enfant doué puisse être très articulé et présente un discours élaboré, cohérent et mature pour son âge, ne pas oublier qu’il est avant tout un enfant présentant les mêmes besoins affectifs que tous les autres enfants.

Auteures associées:

Geneviève Ouellet: Candidate au doctorat en psychologie (Ph. D), recherche/intervention, Université du Québec à Trois-Rivières

Line Massé: Ph. D, professeure, Université du Québec à Trois-Rivières

Stéphanie Racine Maurice: Bachelière en psychologie, Université Laval

Ouvrages à consulter pour les parents

Bélanger. M. (2019). La douance, Comprendre le haut potentiel intellectuel et créatif. Midi trente. Montréal Canada.

Brasseur, S. et Cuche, C. (2017). Le haut potentiel en questions. Bruxelles, Belgique: Mardaga.

Kieboom, T. et Terrassier, J.-C. (2011). Accompagner l’enfant surdoué. Bruxelles, Belgique: De Boeck.

Siaud-Facchim, J. (2012). L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir. Paris: Éditions Odile Jacob. 253p.

Ouvrages à consulter pour les enfants

Courcy, N. et Régnier, S. (2016). Zoé douée, Regards d’enfants sur le haut potentiel intellectuel. Collection Regards d’enfants, Les Éditions 4.5. 56 p.

Références

Commentaires