La routine: la fin des crises et des négociations

L’heure du dodo, de se brosser les dents, de manger ou de se préparer à aller à l’école ressemble à un combat perdu d’avance ? Pour un enfant, avoir une routine est la clé vers une plus grande autonomie ainsi que le développement de ses compétences et de son sentiment de sécurité. Ce texte vous apprendra comment établir une routine qui fonctionne et qui met fin aux épuisantes négociations et argumentations.

La routine : l’élément essentiel d’une vie familiale saine

L’heure du dodo, de se brosser les dents, de manger ou de se préparer à aller à l’école ressemble à un combat perdu d’avance ? Une routine bien adaptée à vos besoins pourrait s’avérer une solution efficace pour une vie familiale saine.

Mais qu’est-ce qu’une routine? La routine d’un enfant est la série d’actions qui se déroulent toujours de la même manière dans sa vie quotidienne, très souvent au même moment dans la journée, afin de l’aider dans le développement de son autonomie. Les études démontrent que la routine a un impact majeur sur le développement cognitif et affectif des enfants et améliore grandement l’harmonie familiale.

Les bienfaits de la routine

  • Sentiment de sécurité: L’enfant dont l’environnement à la maison est prévisible se sentira en confiance et surtout en sécurité, car il sait à quoi s’attendre dans son quotidien. Il pourra explorer, prendre des initiatives, faire des essais pour apprendre dans les différentes sphères de sa vie. Un enfant qui a confiance en son environnement voudra découvrir, initier et tenter de faire les actions par lui-même. De ce fait, plus il sera exposé aux mêmes séquences au quotidien, plus il deviendra compétent. Il aura ainsi davantage confiance en ses capacités car il reproduira toujours les mêmes actions qui lui garantiront un sentiment de compétence.
  • Structure le temps, l’espace et permet un gain important en rapidité dans l’horaire: Un enfant, qui connaît bien les attentes de ses parents, pourra davantage répondre à leurs demandes et respecter leurs exigences. Il sera prêt rapidement le matin pour aller à l’école ou à la garderie, car il n’aura qu’à répéter les mêmes étapes liées à sa routine quotidienne.
  • Autonomie et responsabilisation: La routine offre des occasions inestimables de faire valoir les conséquences positives associées aux comportements souhaités. L’enfant qui fait ce qui est attendu de lui comprendra qu’il a fait les bons choix lorsqu’il réalisera qu’il a plus de temps pour jouer, etc. Par ailleurs, l’enfant apprend à se responsabiliser, à réussir des actions et à prendre soin de lui à travers la routine. Il apprend à se lever par lui-même, s’habiller et choisir ses vêtements, par exemple.
  • Prévention des crises: Quand l’environnement est prévisible, les enfants ont tendance à être plus calmes et moins irritables, car ils savent à quoi s’attendre. Ainsi, quand la routine est installée, moins d’imprévus surviennent ; les enfants sont donc moins confrontés à des frustrations et à des déceptions. Par conséquent, le risque de crises et de colère à la maison est réduit.
  • Diminue l’opposition et réduit l’argumentation: Lorsqu’une routine est claire et bien établie, on prévient les discussions sans fin pour l’heure du coucher ainsi que les argumentations pour la télévision, le brossage de dents, etc.

Les embûches à la routine

  • Les horaires de travail variables: Certains parents ont des horaires variables qui peuvent nuire à l’établissement d’une routine. Toutefois, nous vous encourageons à l’élaborer tout de même avec votre enfant en insistant sur l’importance de l’appliquer. Afficher la routine dans un endroit visible de la maison est un bon truc pour aider votre enfant à se rappeler les étapes de sa routine et à le référer vers celle-ci au besoin.
  • Les vacances: Plusieurs familles ont de la difficulté à reprendre le contrôle de la routine après de longues vacances. Au retour de celles-ci, certains parents sont d’ailleurs confrontés soudainement à des comportements problématiques tels que de l’opposition, des crises de colère, de la fatigue intense, etc. Ainsi, nous vous invitons à reprendre vite les bonnes habitudes en misant sur votre routine pour rétablir un équilibre dans votre vie familiale.
  • La fratrie qui a d’importantes différences d’âge: Même si vos enfants présentent des écarts au niveau de l’âge et du développement, nous vous encourageons à élaborer des routines pour chacun d’eux. Il faut cependant adapter celles-ci au besoin de la famille; les heures de repas et les départs pour l’école devraient être établis selon l’âge. Aussi, les heures de coucher n’ont évidemment pas à être les mêmes ni les responsabilités/tâches de chacun.
  • La culpabilité des parents: Pour plusieurs parents, la culpabilité est une émotion courante. En fait, les horaires liés au travail des familles québécoises sont de plus en plus chargés et les exigences familiales deviennent de plus en plus lourdes. Ainsi, certains parents préfèrent « acheter la paix » en laissant l’enfant se coucher plus tard ou jouer sur la tablette pendant de longues périodes. D’autres ont de la difficulté à dire « non » ou à structurer l’enfant dans le temps ; ils sont rentrés plus tard du travail ou ils s’ennuient tout simplement de leur enfant.

Certains parents ne veulent pas mettre en place une routine parce qu’ils considèrent que leur enfant fait déjà face à une structure établie à l’école ou à la garderie. Ainsi, afin d’éviter à leur enfant un inconfort, ils préfèrent mettre de côté la routine. Toutefois, il est prouvé qu’une bonne routine augmente la collaboration de l’enfant. Il suffit de la mettre en place pour en apprécier les bienfaits !

L’incapacité du parent à tolérer les horaires routiniers

Certains parents éprouvent de la difficulté à composer eux-mêmes avec les horaires stables. Nous vous invitons donc à y aller progressivement et à instaurer une seule routine à la fois ; vous y constaterez les avantages dans la relation avec votre enfant. D’ailleurs, il est possible d’innover dans votre routine. Par exemple, vous pouvez varier le chemin pour vous rendre à l’école, improviser un nouveau repas ou ajouter de la fantaisie dans le lunch ou dans le temps de jeu avec votre enfant.

Si en lisant cet article vous réalisez que votre enfant n’a pas réellement de routine à la maison, il n’est pas trop tard pour agir. Voici quelques astuces pour vous aider et vous soutenir dans l’application de la routine de votre enfant. Il est possible que votre enfant résiste au cours des premières semaines. N’abandonnez surtout pas, car il se rendra vite compte des bienfaits de la routine et il appréciera cette nouvelle alliée dans sa vie.

Quelques astuces importantes pour l’application d’une routine à la maison

  1. Soyez constant. Décidez au préalable de la routine avec votre conjoint pour le choix des heures de coucher, par exemple. Présentez la routine à votre enfant afin que celui-ci puisse bien comprendre vos attentes. Puis, discutez avec votre enfant afin de le laisser faire des propositions et de le laisser décider de certaines étapes si possible. Par la suite, assurez-vous d’appliquer la routine tous les jours.
  2. Ayez des attentes réalistes envers votre enfant. Veillez à lui proposer des tâches qu’il peut accomplir sans trop de difficultés afin de favoriser son sentiment de compétence. Il est essentiel de lui donner des responsabilités ajustées à son âge. De plus, il est important de s’assurer qu’il comprenne bien ce qu’il doit faire en l’accompagnant les premières fois afin qu’il vive une réussite. Plusieurs tableaux imagés sont utiles pour vous aider à fixer des routines proportionnelles à son âge. Dans une routine, il est important que l’enfant puisse faire une ou deux tâches seuls (ranger ses jouets, mettre la table, nourrir le chien) afin de favoriser son autonomie.
  3. Assurez-vous d’offrir un privilège à votre enfant à la fin de la routine afin de le motiver. Par exemple, si votre enfant a sa période de jeux avant le repas, il est possible qu’il argumente pour ne pas manger à la table afin de ne pas vivre de « déplaisir ». Ainsi, nous vous invitons à mettre la période de jeu à la fin de la séquence, par exemple. Il faut que ça soit «payant» pour lui de faire les étapes de sa routine rapidement.
  4. Affichez la routine idéalement imagée à un endroit visible à la maison. Un horaire connu et des routines de vie stables sont essentiels. Afficher cet horaire permettra à l’enfant de s’y référer facilement. Ajouter également des images pour guider rapidement votre enfant à chaque étape.
  5. L’accent doit être mis sur les forces plutôt que sur les difficultés. Soulignez ce que votre enfant fait de bien dans sa routine plutôt que ce qu’il fait de moins bien. Valorisez tous les efforts que votre enfant déploie pour réussir sa routine. Soulignez ses réussites et succès réalisés par le passé afin de réactiver son sentiment de compétence. À titre d’exemple, « Tu te souviens hier, tu as réussi ta routine comme un champion et tu as eu le temps de jouer avec tes camions ? »
  6. Prenez le temps de jouer ou de discuter durant une période d’au moins 5 minutes avec votre enfant avant ou après la routine du matin et du soir si possible. Plus vous prendrez du temps avec lui, plus il ressentira qu’il a une place importante, malgré les horaires chargés.
  7. Soyez souple. Bien qu’il soit important d’avoir des routines claires, lors des périodes de vacances, la semaine de relâche ou d’activités spéciales, il est important aussi de « relâcher » et de prouver aux enfants qu’ils sont capables de bien fonctionner sans ce cadre.

Exemple de routine

Voici un exemple de routine pour vous aider à instaurer une séquence sécurisante au coucher :

Exemple de routine au coucher.

 

HeureTâchesPictogramme (image, dessin, etc.)
18 h 30Je prends mon bain.
18 h 45Je me brosse les dents.
18 h 50Je fais ma lecture avec mes parents.
18 h 55Si j’ai bien réussi mes étapes du dodo dans le temps, j’ai le privilège d’avoir une comptine.
18 h 00Je fais dodo.

Si vous avez plusieurs enfants, nous vous suggérons d’élaborer une routine spécifique à chacun avec des privilèges et responsabilités adaptés aux âges et qui tient compte des forces et défis de chaque enfant.

Exemple de routine adaptée aux besoins de chaque enfant.

PrivilègesResponsabilités
Pour les plus petits: - Lunch à préparé par papa. - Comptine et histoire le soir.Pour les plus petits: - Mettre les napperons. - Ranger ses jouets.
Pour les plus grands: - Se coucher plus tard. - Faire ses devoirs sans accompagnement.Pour les plus grands: - Faire la vaisselle. - Préparer son lunch.

La routine et les bonnes habitudes de sommeil chez l’enfant

Pourquoi opter pour une routine pour favoriser des habitudes de sommeil gagnantes chez l’enfant ? Simplement pour s’assurer que l’environnement soit prévisible et sécurisant pour l’enfant et que celui-ci se sente apaisé au moment de dormir. Un enfant qui dort bien sera plus disponible aux apprentissages et moins irritable. Il pourra mieux utiliser son raisonnement logique, il sera plus concentré et son système immunitaire sera renforcé.

En conclusion, les routines à la maison demeurent un outil précieux pour maintenir l’harmonie familiale. Elles vous permettent non seulement de gagner du temps dans le quotidien, mais elles permettent aussi à vos enfants de se développer dans un environnement prévisible, chaleureux et bienveillant.

Si vous ne parvenez pas à instaurer une routine à la maison ou que la constance et les étapes à suivre vous occasionnent des difficultés supplémentaires, nous vous encourageons à faire appel aux services d’un psychoéducateur.trice ou d’un éducateur.trice spécialisé pour vous aider à retrouver l’harmonie à la maison et alléger votre quotidien. Cette aide précieuse pourra non seulement vous accompagner pas à pas, mais vous soutenir dans les différents défis auxquels vous pouvez être confrontés.

Références

  • Petit, D. revue scientifique Centre d’études avancées en médecine du sommeil, Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

Commentaires