Mon enfant refuse de porter ses lunettes… Que faire?

3 à 17 ans
Retour

Le refus de porter des lunettes chez l’enfant peut être un caprice ou une question d’orgueil, mais cela peut aussi cacher un problème avec l’ajustement de la monture ou la prescription des lentilles. Dans tous les cas, cela nécessite une petite enquête de votre part!

L’adaptation d’un enfant à sa première paire de lunettes est souvent une source d’inquiétude et de questionnement pour les parents. Il arrive également qu’un enfant déjà habitué à porter des lunettes change soudainement de comportement et décide de ne plus les porter. Devant ce genre de situation, ne vous inquiétez pas! Il est tout à fait commun qu’un enfant réagisse différemment par rapport à ses lunettes pendant sa croissance.

À moins d’avis contraire de votre professionnel de la vue, votre enfant doit porter ses lunettes de façon constante. Voici certains conseils qui pourraient vous aider à intervenir adéquatement.

Mon enfant refuse de porter ses premières lunettes

Afin de faciliter l’adaptation aux nouvelles lunettes, vous devez être ferme et n’accepter aucune négociation. En hiver, lorsqu’il fait -30 degrés dehors, permettez-vous à votre enfant d’enlever sa tuque ou ses mitaines parce qu’il n’en a plus envie? C’est la même chose avec ses lunettes : il doit absolument les porter en continu pour assurer un bon développement visuel. Les 48 à 72 premières heures seront sûrement difficiles, mais généralement, l’enfant s’adapte rapidement si tout son entourage est conséquent et ne fait aucun compromis.

L’acceptation par les parents, les autres membres de la famille et les amis est primordiale. Votre réaction par rapport à sa nouvelle réalité est très importante. Votre enfant captera les légères insinuations concernant ses nouvelles lunettes. Par exemple, lors de la prise de photos familiales, si vous demandez à votre enfant d’enlever ses lunettes chaque fois, il comprendra rapidement qu’il ou elle est moins joli(e) avec ses lunettes.

Ce genre d’anecdotes nuit à son adaptation. Dans le même ordre d’idées, si un ami de l’école ou de la garderie fait une remarque désobligeante concernant ses lunettes, ça peut être suffisant pour que votre enfant arrête de vouloir les porter.

Après trois ou quatre semaines, si votre enfant persiste à refuser de porter ses lunettes, vous pouvez retourner à l’endroit où vous les avez achetées pour vérifier l’exactitude de la prescription et l’ajustement de la monture. En effet, la grande majorité des problèmes d’adaptation à de nouvelles lunettes est liée au confort de la monture et des verres.

Si, même après ces démarches, le port constant des lunettes est toujours difficile, un rendez-vous avec l’optométriste ou l’ophtalmologiste sera peut-être nécessaire pour s’assurer que la force des verres est appropriée. Durant toutes ses étapes, en aucun temps vous ne devez abandonner et dire à votre enfant qu’il n’a plus besoin de porter ses verres. La reprise du port de lunettes n’en sera que plus difficile.

Mon enfant ne veut plus porter ses lunettes

Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi votre enfant a soudainement de la difficulté à porter ses lunettes alors que tout se passait bien auparavant. Généralement, l’enfant ne comprendra pas pourquoi il préfère enlever ses lunettes, il vous répondra seulement qu’il est mieux s’il les retire. Voici des pistes de solution afin de trouver les raisons de ce nouveau comportement :

  • Les verres sont abimés
    Des lentilles avec plusieurs égratignures peuvent nuire à la vision. Votre enfant aura donc tendance à enlever ses lunettes, car sa vision sera ainsi plus claire que lorsqu’il regarde à travers les verres.
  • La monture est mal ajustée
    Une pression anormale sur les tempes, le nez ou l’arrière des oreilles peut causer un malaise ou même des maux de tête lancinants.
  • La monture est devenue trop petite
    Les enfants grandissent vite et, souvent, la monture doit être changée, car elle peut devenir inconfortable. Dans ces situations, les enfants peuvent avoir l’impression de regarder à travers des jumelles.
  • Un changement dans la prescription ophtalmique
    Généralement, les lunettes sont prescrites pour être efficaces pendant une année complète. Pourtant, il arrive régulièrement que la croissance de l’enfant modifie la prescription plus rapidement que prévu. La vision peut alors devenir meilleure sans les lunettes.

En résumé, souvenez-vous que si votre enfant s’est fait recommander de porter des lunettes, il doit absolument le faire pour son bien-être. Devant un enfant qui ne veut pas porter ses lunettes, vous devez être persévérant et tenace. Si les choses ne s’améliorent pas, faites d’abord les vérifications nécessaires avec votre opticien d’ordonnance à l’endroit où vous les avez achetées.

Si le problème n’est pas lié à la monture ni à la qualité des verres, un rendez-vous avec l’optométriste ou l’ophtalmologiste vous sera alors suggéré pour vérifier la précision de la prescription. Gardez en tête que les lunettes de votre enfant ne sont pas un accessoire esthétique : elles l’aident réellement à avoir une meilleure vision et à assurer un bon développement visuel.

À retenir

  • Pour que votre enfant prenne l’habitude de porter ses lunettes, il faut être ferme et en parler de manière positive.
  • Si le port des lunettes est difficile pour l’enfant, une visite chez l’optométriste ou l’ophtalmologiste peut être nécessaire.
  • Si votre enfant refuse soudainement de porter ses lunettes, il faut vérifier leur état et leur ajustement.
  • Les lunettes prescrites sont essentielles pour le bon développement visuel de l’enfant.

— Dernière mise à jour: 26 septembre 2017

Biographie

Optométriste

En plus de son doctorat en optométrie, Mariline détient résidence en vision binoculaire et optométrie pédiatrique, ainsi qu’une maîtrise sur le strabisme chez les enfants obtenue en collaboration l’hôpital Sainte-Justine. Elle travaille en bureau privé à la lunetterie Corbeil où sa clientèle se constitue principalement d’enfants et de patients à besoins particuliers (autiste, déficient intellectuel et/ou physique…). Elle contribue régulièrement à la formation de nombreux professionnels de la vision, que ce soit par les cours qu’elle donne aux futurs optométristes de l’Université de Montréal, par ses conférences en formation continue auprès d’optométristes et d’opticiens diplomés ou encore par la formation d’opticiens en France.

Lire la suite →

Sur le même thème

Blogue

Dysphasie: le cheminement courageux d’une maman

Être maman comporte déjà son lot de défis, mais être maman de trois enfants dont deux des filles sont dysphasiques demande une bonne dose de…

Article

Rive adapte pou ka byen viv entegrasyon: tande eksperyans 3 imigran

Kijan imigran yo ka fè pou yo rive viv nan peyi kote yap viv la? Kijan pou yo ale chèche enfòmasyon yo bezwen yo? Kijan…

Article

S’adapter pour mieux s’intégrer: trois femmes se racontent

Comment réussir à s’adapter pour bien s’intégrer dans un pays quand on est immigrant? Comment et où faut-il aller chercher de l’information? Quand on a…

Blogue

Aprann pitit ou otonòm, yon eksperyans ki gen anpil richès

«Non manman, mwen vle mete rad sou mwen pou kont mwen. Mwen gran kounyea», se sa Maya dim lèm vle ede li mete rad sou…
5 à 17 ans

Article

Déconfiner en conscience… et en famille

Confinement oblige, nous avons dû abandonner notre manière de vivre au cours des derniers mois pour en inventer une nouvelle. Mais maintenant que le vent…