Symptômes et impacts du stress

Chaque personne, lorsque confrontée au stress, réagira d’une façon qui lui est propre.

Les réactions au stress

Saviez-vous que le stress peut se manifester d’une multitude de façons différentes?
En effet, les symptômes du stress peuvent être d’ordres différents, à savoir les suivants:

  • physiques
  • mentaux
  • émotionnels
  • comportementaux

Chaque personne, lorsque confrontée au stress, réagira d’une façon qui lui est propre.

Mentionnons aussi que si l’émotion, sous l’effet du stress, n’est pas exprimée en mots, elle prendra la forme de différents comportements.

Par exemple, un enfant pourrait externaliser son émotion en faisant une grosse crise de colère, alors qu’un autre pourrait avoir une réaction totalement opposée et tendre à se replier sur lui-même.

Les symptômes du stress

Voici un tableau regroupant certains symptômes du stress pouvant être ressentis par un individu.

PhysiquesÉmotionnels et mentauxComportementaux
Tensions musculaires AgitationPerception négative de la réalité
Problèmes digestifs et manque d'appétit IrritationDésorganisation
Troubles du sommeil (dormir trop ou trop peu)InquiétudeDifficultés relationnelles
Maux de tête et/ou maux de ventreMélancolieTendance à s'isoler
Vertiges et souffle courtDifficulté à se concentrerComportements d'évitement
Accélération du rythme cardiaqueTristesse excessiveSe gratter excessivement
Mains humides, bouffées de chaleur ou frissonsFaible estime de soiSe ronger les ongles

Quand le stress affecte un enfant, un changement de comportement difficilement explicable pourrait être observable chez celui-ci.

Il est important, alors, d’essayer de discuter avec l’enfant pour mieux cerner la cause de son changement d’attitude.

On pourrait, par exemple, lui demander:
« Est-ce que quelque chose te rend triste dans ton cœur? »
Passer par le dessin pour demander à l’enfant d’illustrer son sentiment peut aussi bien fonctionner.

"Bon" ou "mauvais" stress?

Le bon stress

On l’ignore souvent mais le stress, dans certaines situations, peut avoir une très grande utilité. Dans ces cas, on peut parler de « bon stress ».

Prenons l’exemple d’un enfant face à un examen.

Celui-ci, poussé par le désir de réussir, étudiera plus fort pour s’assurer d’être fin prêt le moment venu. Ensuite, en situation d’examen, son niveau de performance se verra possiblement amélioré s’il éprouve une certaine dose de stress, sachant que celui-ci nous permettrait de stimuler notre motivation et d’avoir un meilleur jugement de la situation.

Le « mauvais » stress

À l’inverse, chez un autre enfant confronté à la même situation, le stress pourrait être à même de lui faire perdre tous ses moyens, le figeant devant sa feuille d’examen. Il est évident, ici, que le stress n’est pas aidant pour cet enfant.

Les impacts du stress au quotidien

Évidemment, dans le cas où le stress deviendrait difficile à gérer pour un enfant, cela pourrait avoir un impact dans plusieurs sphères de sa vie, en plus de toucher son:

  • estime de soi.
  • efficacité.
  • rendement académique.

Les pensées préoccupantes

Elles sont caractéristiques de l’anxiété et peuvent diminuer la capacité d’attention en classe des enfants qui en sont atteints. En effet, si toute leur attention est concentrée sur les pensées qui les préoccupent, il peuvent difficilement se concentrer sur les notions académiques.

Le stress chronique

Aussi, le stress vécu sur une plus longue période de temps peut avoir une incidence sur le climat familial; dans certains cas, le climat familial peut aussi générer le stress vécu par un enfant. Éventuellement, le stress pourrait impacter sur les relations amicales et sociales de la personne qui en souffre.

Il est important d’être attentif à tout changement de comportement, tout en prenant soin de ne pas sur-intervenir, par exemple en posant trop de questions ou en faisant les choses à la place de l’enfant.

Si, à un certain moment, le niveau de stress ressentit par l’enfant l’empêche de vivre sa vie quotidienne, il serait bon de voir à consulter un professionnel.

10% des enfant et adolescents présentent un trouble anxieux.
85% d’entre eux réussissent très bien à surmonter le trouble, entre autres grâce à la consultation professionnelle et à un entourage soutenant.

** Propos recueillis par Anne Dostaler.

À retenir

  • Le stress peut se manifester d'une multitude de façons, tout dépendant des individus.
  • Les symptômes du stress peuvent être d'ordre physiques, mentaux, émotionnels et comportementaux.
  • Chez certaines personnes, dans certaines situations, le stress peut avoir un impact positif.
  • Les pensées préoccupantes sont caractéristiques de l'anxiété.

Commentaires