L’impact de la dysphasie sur la réussite scolaire

5 à 17 ans
Retour

La dysphasie, ou trouble développemental du langage, affecte la manière de communiquer et la compréhension des consignes chez l’enfant. Que peut-on faire pour l’aider à bien s’intégrer à sa classe au quotidien?

La dysphasie, aujourd’hui nommée «trouble développemental du langage», est un trouble qui affecte la communication sous la forme de l’expression ou de la compréhension. Bien qu’il se présente de façons différentes chez chaque personne atteinte, il n’en reste pas moins que, sur le plan scolaire, les élèves en ressentent les impacts au quotidien.

Voici quelques manifestations pouvant être observées chez un élève ayant un trouble développemental du langage :

  1. L’élève éprouvera de la difficulté à comprendre les consignes, qu’elles soient dictées ou écrites. Ceci aura un impact sur son niveau d’autonomie ainsi que sur sa réussite scolaire. Il lui sera difficile de répondre adéquatement à une question qu’il n’a pas bien comprise lors d’une évaluation ou de suivre une consigne multiple donnée par son enseignant.
  2. À l’écrit, l’utilisation des bons mots afin de transmettre ses idées sur un sujet sera complexe et ne représentera pas toujours avec exactitude sa pensée. Le développement ainsi que la clarté des idées seront un obstacle de taille lors des tâches d’écriture.
  3. Ayant de la difficulté à généraliser certains concepts, les mathématiques feront parfois partie des défis scolaires. De plus, la capacité d’analyse des situations étant déficitaire, cela aura un impact direct sur les performances reliées à cette matière. Le choix d’opérations lors d’une situation problème pourra être difficile, car d’un problème à l’autre, le vocabulaire utilisé varie beaucoup (par exemple, utiliser les termes manger ou perdre pour signifier à l’élève qu’il doit faire une soustraction).
  4. La faible capacité à anticiper les actions, en lien avec les situations courantes ou d’exception vécues en milieu scolaire, pourra être un obstacle au développement de l’autonomie de l’élève. Pour lui, mettre en place une série d’actions pour atteindre un but, tel que planifier le contenu de son sac en vue d’une évaluation, sera ardue et ainsi pourra freiner sa capacité à faire les choses par lui-même.
  5. Les relations avec les pairs se verront aussi affectées par le trouble. Comprendre et analyser les multiples messages sur la cour de récréation ne sera pas une mince tâche, sans oublier sa difficulté à se faire comprendre des autres.

Comment peut-on aider l’enfant dysphasique?

  1. L’utilisation de supports visuels sera aidant. Cela rendra les consignes plus claires et il sera possible pour l’élève de s’y référer en tout temps.
  2. Il ne faut pas oublier que les personnes ayant un trouble développemental du langage souhaitent communiquer malgré les défis quotidiens reliés à leur capacité de communication limitée. Il est donc essentiel de mettre à leur disposition les outils et le temps nécessaires pour leur permettre d’y arriver. Prendre le temps de valider notre compréhension de leur message, leur offrir des outils visuels qui leur permettront de nous transmettre leurs pensées ou simplement prendre le temps de se mettre à leur hauteur pour les écouter seront des stratégies gagnantes.
  3. Ces élèves souhaitent accomplir tout ce que leurs camarades de classe accomplissent. Ils aspirent à devenir autonomes et à s’améliorer. Utiliser des séquences et morceler les tâches seront des stratégies aidantes, tout comme l’utilisation d’un vocabulaire épuré et la mise en relief des informations importantes lorsqu’on communique avec eux.
  4. Établir une relation de confiance et de respect est primordial. Cela leur permettra de prendre des risques, car ils se sentiront soutenus.
  5. Enfin il faut valoriser leurs succès. La réussite scolaire est importante, certes, mais l’estime de soi l’est davantage. La confiance en eux et en leurs capacités leur permettront de s’épanouir, de croire en eux et d’être heureux.

À retenir

  • L’élève ayant un trouble développemental du langage a de la difficulté à comprendre les consignes, à transmettre ses idées à l’écrit, à comprendre certains concepts mathématiques, à anticiper des actions et à communiquer avec les autres enfants.
  • Pour aider un enfant présentant ce type de trouble, les supports visuels, les instructions claires et le morcellement des tâches sont aidants, de même que les encouragements et l’établissement d’une relation de confiance.

— Dernière mise à jour: 30 mai 2018

Biographie

Éducatrice spécialisée, propriétaire d’Intérim. Étudiante au baccalauréat en psychoéducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Toujours soucieuse de soutenir les parents dans leur défi parental, Mélanie allie ses années d’expérience et sa passion pour les enfants ayant des besoins spécifiques en intervenant auprès d’eux par le biais d’une approche personnalisée et dynamique afin de les amener un peu plus loin, un pas à la fois.

Lire la suite →

Sur le même thème

5 à 17 ans

Article

Enfant doué, comment favoriser son bien-être?

Être un enfant doué peut être une aventure positive empli de défis. Comment garder motivé un enfant dont les intérêts sont vastes et variés? Du…

Blogue

Dysphasie: quand l’enfant devient une jeune adulte épanouie

Être une enfant et devoir faire face aux défis liés à la croissance et à la découverte du monde est une belle aventure parsemée de…

Blogue

Quand je suis la dernière en classe

«Pendant un examen du Ministère, tu vois les autres élèves un à un déposer leur évaluation et quitter la classe. Tu jettes un coup d'œil…
5 à 17 ans

Article

Et si mon enfant était doué, comment le reconnaître?

Votre enfant s'ennuie à l’école et a perdu sa motivation? Très tôt, il a appris rapidement les couleurs, les formes, l’alphabet et les concepts abstraits?…

Blogue

Dysphasie: le cheminement courageux d’une maman

Être maman comporte déjà son lot de défis, mais être maman de trois enfants dont deux des filles sont dysphasiques demande une bonne dose de…